La messe chrismale : “servir à la manière du Christ”

29 Mar 2024

Lundi saint, le 25 mars, les prêtres du diocèse, ainsi que les diacres et leurs épouses, se sont retrouvés à la Maison diocésaine de Saintes pour une journée fraternelle autour de Mgr François Jacolin, administrateur apostolique du diocèse. Une centaine de personnes se sont ainsi retrouvées pour le déjeuner, après lequel les prêtres et les diacres qui fêtent cette année un jubilé d’ordination ont été mis à l’honneur, en témoignant de leur joie d’être prêtre ou diacre.

Les prêtres et les diacres jubilaires en 2024

  • 70 ans d’ordination de l’abbé Robert Clisson
  • 60 ans d’ordination de l’abbé Clair Aubron
  • 50 ans d’ordination de l’abbé Maurice Rousseau
  • 30 ans d’ordination de l’abbé Patrice Mouclier
  • 10 ans d’ordination des abbés Yesuraj Arockiadoss et Panel Jean
  • 25 ans d’ordination diaconale d’André Degorces
  • 20 ans d’ordination diaconale de Gérard Duboc et Jean-Yves Baudry

Le P. Philippe Parant, prêtre de la Société Jean-Marie Vianney et supérieur du Séminaire Saint-Cyprien de Toulouse, est ensuite intervenu pour parler du ministère presbytéral et diaconal, et de la formation des futurs prêtres, exposé suivi de nombreuses questions.

Prêtres et diacres se sont ensuite dirigés vers la cathédrale Saint-Pierre de Saintes, où avait lieu la messe chrismale, présidée par Mgr Jacolin. Notre administrateur apostolique était présent pour la première fois en Charente-Maritime, pour ce moment où tout le diocèse est réuni à la veille du Triduum pascal, pour bénir et consacrer les huiles qui serviront pour les sacrements au cours de l’année qui vient.

En ce jour de fête, l’assemblée a entendu des lectures qui explicitent ce qui va se vivre au cours de la messe : dans la première lecture, le prophète Isaïe annonce “le Seigneur m’a consacré par l’onction” ; le psaume proclame : “« J’ai trouvé David, mon serviteur,
je l’ai sacré avec mon huile sainte.” ; dans l’Apocalypse, saint Jean déclare que Jésus a fait de nous “un royaume et des prêtres pour son Dieu et Père”. Enfin, dans l’Evangile, le Christ commente la lecture du Livre d’Isaïe : “Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre.” 

Dans son homélie, Mgr Jacolin est revenu sur la signification de cette messe et des saintes huiles :

La seconde lecture tirée de l’Apocalypse nous donne le sens de la messe chrismale :

Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, le prince des rois de la terre.

À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous un royaume et des prêtres pour son Dieu et Père, à lui, la gloire et la souveraineté pour les siècles des siècles. Amen.

Jésus Christ est « le témoin fidèle » devenu, par sa résurrection, le « premier-né des morts » et le roi de l’univers.

Parce qu’il « nous aime », il « nous a délivré de nos péchés par son sang ». Devenu ainsi, par sa mort sur la croix et par résurrection, notre grand prêtre et notre roi, il peut faire « de nous un royaume et des prêtres ».

C’est ce que signifie l’onction du Saint-Chrême qui servait à consacrer les rois et les grands prêtres dans la première Alliance et que nous avons reçu à notre baptême accompagnée des paroles suivantes :

Le Dieu tout-puissant, Père de Jésus, le Christ, notre Seigneur, vous a fait renaître de l’eau et de l’Esprit Saint et vous a donné le pardon de tous vos péchés. Vous faites partie de son peuple. Il vous marque de l’huile du salut afin que vous demeuriez membre du Christ prêtre, prophète et roi pour la vie éternelle.

Associés ainsi à la mission et à la gloire qu’il a reçue de son Père, nous sommes consacrés dans l’Esprit Saint et envoyés à la suite de Jésus, comme prophètes, prêtres et rois :

  • Prêtre à la suite de Jésus, en offrant notre vie à Dieu pour le salut de tous les hommes.
  • Prophète à la suite de Jésus, en témoignant par nos paroles et par notre vie de la joie de l’évangile.
  • Roi à la suite de Jésus, en nous consacrant au service de nos frères et nos sœurs.

Vous savez que l’onction du Saint-chrême intervient aussi dans la célébration de la confirmation et dans l’ordination des prêtres et des évêques.

 A l’occasion des 60 ans du rétablissement du diaconat permanent, Mgr Jacolin a poursuivi son homélie en parlant spécifiquement des diacres, réunis aux premiers rangs de la cathédrale :

J’ai mentionné l’ordination des prêtres et des évêques. Et les diacres alors ? Eh bien ! pour eux il n’y a pas d’onction de Saint-Chrême. L’ordination des diacres serait-elle alors une ordination au rabais ? Certes non ! Car, comme le dit le rituel des ordinations :

L’imposition des mains et la prière d’ordination sont l’élément essentiel de chaque ordination.

Or, aujourd’hui ce sont précisément des diacres dont je désire vous parler, pour les 60 ans du rétablissement du diaconat dit « permanent » dans l’Eglise latine.

Le Concile Vatican II venait de définir ainsi la vocation des diacres :

Servir le peuple de Dieu dans la diaconie de la liturgie, de la parole et de la charité, en communion avec l’évêque et son presbyterium.

Le diaconat a donc pour but de servir le peuple de Dieu. « Servir », voilà le maître-mot du diaconat ; servir à la manière du Christ qui déclarait :

Je ne suis pas venu pour être servi, mais pour servir et donner ma vie en rançon pour la multitude.

Selon le Concile, ce service du peuple de Dieu appelé « diaconie » se déploie selon trois dimensions.

La 1ère nommée est le service de la liturgie. On pourrait s’étonner de cette première place. Mais, précisément selon l’affirmation du Concile :

La liturgie est le sommet auquel tend l’action de l’Eglise et, en même temps la source d’où découle toute sa vertu.

Le mystère de la liturgie ! Je ne saurais trop recommander aux diacres – mais aussi aux fidèles laïcs et même aux prêtres – la très belle lettre apostolique de notre pape François « J’ai désiré d’une grand désir » où il nous dit :

Il nous est demandé de redécouvrir chaque jour la beauté de la vérité de la célébration chrétienne… La Liturgie est le sacerdoce du Christ révélé et donné dans son Mystère Pascal, rendu présent et actif aujourd’hui par des signes sensibles (eau, huile, pain, vin, gestes, paroles) afin que l’Esprit, en nous plongeant dans le mystère pascal, transforme toute notre vie, nous conformant toujours plus au Christ (n° 21).

La 2ème dimension du diaconat concerne le service de la Parole. Saint Paul nous dit l’importance primordial ce service :

Comment croire dans le Seigneur sans avoir entendu sa parole ? Comment entendre sa parole si personne ne l’a proclamée ? Comment proclamer sans être envoyé ? C’est ce que dit l’Ecriture : Comme il est beau de voir courir les messagers de la Bonne Nouvelle !

Les diacres sont les messagers qui ont vocation à courir porter la Bonne Nouvelle spécialement jusqu’aux périphéries géographiques, sociales et spirituelles. Cela leur demande de bonnes qualités sportives – spirituellement s’entend – pour ainsi courir du centre à la périphérie et de la périphérie au centre. Car il ne s’agit pas de construire deux églises, une du centre et une autre de la périphérie. Rappelons-nous que si Jésus est sorti de la ville de Jérusalem pour mourir sur la croix c’est « afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés ».

La 3ème dimension est tout simplement le service de la charité. Quel service est plus beau, plus exigeant et plus plénier que celui de la charité ?

La charité commence par la capacité à entrer en sympathie et à compatir, mais elle va bien au-delà des sentiments, car elle demande à s’oublier soi-même pour prendre la tenue de service et se mettre très concrètement aux pieds de ses frères selon l’exemple que Jésus a donné le soir de la Cène pour que nous fassions nous aussi comme il a fait pour nous.

La charité se réalise dans le service des frères, en faisant le choix d’aller en priorité vers les plus faibles et les plus pauvres, les plus fragiles et les plus délaissés, pour les amener à la première place dans la communauté chrétienne :

Les derniers seront les premiers !

 

Je veux profiter de cette messe chrismale qui rassemble des chrétiens de tous les coins du diocèse pour remercier chaleureusement les diacres qui, d’une façon très diversifiée et avec beaucoup de générosité, signifient la présence du Christ Serviteur au cœur de de vie de nos communautés chrétiennes.

Que Jésus, qui est toujours « au milieu de nous comme celui qui sert », vous entraine sans cesse, chers diacres, à « servir le peuple de Dieu dans la diaconie de la liturgie, de la parole et de la charité » !

Mgr François Jacolin

Après l’homélie, Mgr Jacolin s’est adressé aux prêtres présents dans le choeur de la cathédrale, leur demandant de renouveler les promesses de leur ordination : 

– Fils très chers, en cet anniversaire du jour où le Christ fit partager son sacerdoce à ses Apôtres et à chacun d’entre nous, voulez-vous, devant votre évêque et le peuple de Dieu, renouveler les engagements que vous avez pris ?

Les huiles saintes ont ensuite été apportées dans le choeur par des prêtres, des diacres et des séminaristes. Mgr Jacolin a béni l’huile des malades – utilisée pour le Sacrement des malades – et l’huile des catéchumènes – utilisée avant le baptême, pour affermir ceux qui vont être baptisés. Il a ensuite, dans une troisième urne, mélangé du parfum avec de l’huile, et soufflé sur ce Saint Chrême, avant de prononcer la prière de consécration. Ce Saint Chrême servira tout au long de l’année pour les baptêmes, les confirmations et les ordinations.

Mgr Jacolin a ensuite présidé la messe, concélébrée par tous les prêtres présents. A la fin de l’eucharistie, il a réuni les diacres, les invitant eux aussi, à rester fidèles aux promesses de leur ordination.

Prêtres et diacres sont enfin sortis en procession de la cathédrale, et ont pu y retrouver les fidèles venus de tout le diocèse pour prendre part à cette messe chrismale, à quelques jours du Triduum pascal.

À découvrir aussi …

Témoignages de catéchumènes de Pâques

Témoignages de catéchumènes de Pâques

Justine, Noé et Pierrette ont été baptisés à Royan lors de la veillée Pascale le samedi 30 mars 2024, parmi une douzaine de catéchumènes. Dans l'émission Mon Eglise a des talents, sur RCF 17, ils racontent leurs parcours dans la foi, leurs demandes...

lire plus
Les servants du diocèse se retrouveront à Saintes !

Les servants du diocèse se retrouveront à Saintes !

Chaque année, tous les jeunes, garçons et filles, qui participent au service de la liturgie sont invités une rencontre diocésaine. Cette année, elle aura lieu le samedi 27 avril prochain à Saintes. Mieux se connaître, prier, se former pour mieux...

lire plus