Faire un pèlerinage, c’est évidemment partir de chez soi.

Abraham est devenu le père des croyants parce qu’il a répondu positivement à la Parole de Dieu qui lui disait : “Quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père pour le pays que je t’indiquerai”. Partir, c’est répondre à un appel, faire confiance à une parole entendue, faire crédit à une promesse. Il en va ainsi pour tout pèlerin.

Partir n’est pas fuir : par peur des responsabilités et pour leur échapper. Partir, c’est marquer une rupture : une rupture avec les habitudes qui enferment, une rupture qui donne du champ et du recul, une rupture qui traduit l’envie de découvrir autre chose.

Partir, pour un chrétien, c’est répondre à l’invitation du Christ qui ne cesse de redire : ” Viens et suis moi”. Partir en pèlerinage, c’est se désinstaller et partir vers d’autres lieux, vers d’autres cieux, vers d’autres gens : c’est s’ouvrir à l’inconnu et à la nouveauté.

D’après P. Dubreil, sur le pèlerinage comme démarche de Foi

Programme des pèlerinages 2023

L’ hospitalité diocésaine est un groupement de bénévoles engagés dans l’accueil et l’accompagnement de pèlerins malades ou souffrants  de handicaps. Les bénévoles sont appelés des “hospitaliers” et “hospitalières”. 

Découvrir l'hospitalité