Jeunes : toutes les vocations en question

21 Nov 2022

Les diocèses, les services et mouvements initient, ici et là, des démarches pour accompagner les jeunes dans leurs choix de vie. Orientation professionnelle, vocation spécifique, etc. Et si la réflexion commençait d’abord par un ancrage dans l’appel de tout chrétien à la sainteté ? Focus, parmi d’autres initiatives originales, sur les Routes Abraham organisées par le service des vocations de notre diocèse.

Lire l’ensemble de l’article de Florence de Maistre sur le site de la Conférence des Evêques de France.

“Il y a énormément de propositions dans les diocèses en France ! Je pense à ces marches pour les vocations, ouvertes à tous, qui manifestent le souci de porter ensemble cette prière. Nous encourageons les évènements diocésains qui offrent aux jeunes une possibilité de réflexion et proposons de nombreuses idées d’animation. Je rejoins les propos du Pape lorsqu’il dit que toute pastorale est vocationnelle. Tout accompagnement de choix, y compris d’orientation scolaire, est une démarche vocationnelle. Nous en avons à poser tout au long de la vie. Regardons les questions éthiques actuelles, le discernement est compliqué : n’attendons pas la fin de vie pour nous décider ! La tradition de l’Église donne des outils, comme la relecture, qui permettent de se rendre compte de ce qui donne du sens à sa vie ou l’entrave”, indique sœur Marie Valérie Lagarrigue, responsable nationale vocations SNEJV (service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations). À La Rochelle, les Routes Abraham viennent d’être lancées. Il s’agit de quatre journées de marche dans le diocèse autour d’une figure de sainteté pour les jeunes de 18 à 35 ans qui n’ont pas encore posé de choix de vie.

Nous partons de la vocation baptismale et de la vocation à la sainteté pour mieux comprendre à quoi chacun est appelé

“Nous sommes entourés par les diocèses de Luçon et de Bordeaux, qui proposent des parcours vocationnels ambitieux. Nous n’avons pas les moyens de les mettre en œuvre. En revanche, nous reprenons la façon dont la question est pensée. Nous partons de la vocation baptismale et de la vocation à la sainteté pour mieux comprendre à quoi chacun est appelé et déverrouiller les peurs liées aux vocations spécifiques”, explique le P. Louis Chasseriau, responsable du service des vocations du diocèse de La Rochelle. L’idée ? Intégrer la dimension vocationnelle à la formation initiale de tout jeune chrétien et proposer des espaces de réflexion avant même que les questions émergent vraiment. Le moyen choisi ? Quatre dimanche de rencontre par an, entre détente, balade au grand air, prière et convivialité. Le tout guidé par une grande figure d’Église dont le parcours souligne un aspect important de tout choix.

La première marche a rassemblé, début octobre, une petite dizaine de jeunes autour du Fort Lupin à Saint-Nazaire-sur-Charente. Les six kilomètres parcourus ne relèvent pas de l’exploit sportif, mais plutôt d’une démarche qui veut donner du temps au temps, aux paysages et aux enseignements, à la célébration eucharistique et à l’adoration. Les participants, étudiants et jeunes professionnels, aux origines sociales et parcours très divers, déjà connus du service des vocations, ont hésité à inviter d’autres amis. Le projet, qui entend donc la vocation au sens large, a été bien compris. Ils seront, c’est certain, plus nombreux au prochain rendez-vous. “Mission accomplie !”, se réjouit le P. Chasseriau.

Aucune vocation ne peut naître en dehors d’un cœur joyeux

C’est sur les pas du Bienheureux Pier Giorgio Frassati que les jeunes ont tout d’abord cheminé et découvert avec lui que don de soi et vocation baptismale vont de pair.  Nul besoin d’attendre un appel à la vie consacrée par exemple, pour s’engager dès maintenant, pleinement. “La question de la vocation peut être paralysante. Nous ne cherchons pas à édulcorer le sujet pour détendre l’atmosphère. Nous avons plutôt un certain franc parler ambitieux sur notre vocation commune. À partir de là, chacun peut comprendre sa vocation spécifique selon son propre désir et celui de Dieu, qui ne nous veut ni enfermé ni aux ordres avec le petit doigt sur la couture”, assure le responsable du service diocésain des vocations. À la suite de cette première étape, le baptême comme source du don, les Routes Abraham emmèneront les jeunes du côté de Saintes, en suivant l’itinéraire de saint Philippe Nerri et son appel à la joie. Le P. Louis Chasseriau reprend : “Aucune vocation ne peut naître en dehors d’un cœur joyeux. Nous rappelons les éléments fondamentaux de toute vie chrétienne, avec cette radicalité évangélique et baptismale qui concerne tout le monde et peut voir éclore des vocations spécifiques.”

À découvrir aussi …

Prendre de la hauteur sur sa vie

Prendre de la hauteur sur sa vie

Les Soeurs de la Sainte Croix de Jérusalem proposent à des jeunes jusqu'à 35 ans, jeunes professionnels ou étudiants, de prendre un temps de pause, de réflexion, de rencontres et de service auprès de jeunes.  

lire plus
Vivre un pèlerinage : le programme 2023

Vivre un pèlerinage : le programme 2023

Partir en pèlerinage, c'est nous mettre en route à la suite du Christ. Comme Abraham, comme Moïse et le peuple hébreux, comme les disciples qui répondent à l'appel de Jésus, nous voulons quitter notre maison pour marcher avec Dieu. Partir en...

lire plus