Communiqué de Mgr Colomb

23 Mar 2023

Jeudi 23 mars 2023

Trois hommes se sont fait connaître de la presse en tant que victimes de l’abbé Fabien Mounier dans différentes affaires remontant aux années 1990. Conscient de la souffrance de ces personnes adultes, je tiens à leur dire qu’elles peuvent compter sur le soutien des institutions mises en place par l’Église afin de trouver une réparation.

Concernant ces affaires, deux enquêtes canoniques ordonnées par l’évêque de La Rochelle sont en cours. En ce qui concerne la première, tous les témoins cités par la victime ont été entendus ou se sont exprimés par écrit, à l’exception de l’un d’entre eux qui n’a pas répondu. Le plaignant, domicilié en Afrique du Sud, ne pouvant pas se déplacer, a été entendu par le juge ecclésiastique du Cap à la demande de l’évêque de La Rochelle. Sa déposition est parvenue au mois de décembre 2022. Les faits dénoncés à la CIASE étant prescrits, aucune poursuite pénale n’était plus possible. Mais cela n’a pas empêché l’ouverture des deux enquêtes canoniques.

Je rappelle notre détermination à combattre tout abus sexuel commis par des prêtres ou des laïcs dans le cadre de leurs fonctions au sein de l’Église, pour que cessent ces agissements qui marquent au fer rouge les enfants victimes et qui sont en contradiction avec le message de l’Évangile.

C’est la raison pour laquelle j’ai signé un protocole avec les procureurs de la République de Saintes et de La Rochelle, en janvier 2022 – et de Saint-Pierre-et-Miquelon en juin 2022 – afin de leur transmettre tout signalement susceptible de donner lieu à l’ouverture d’enquêtes judiciaires.

C’est également la raison pour laquelle les évêques de France ont décidé la création de l’INIRR (Instance Nationale Indépendante de Reconnaissance et de Réparation) qui porte le devoir de justice et de réparation à l’égard de victimes de violences sexuelles dans l’Église.

C’est enfin la raison pour laquelle le diocèse de La Rochelle prépare pour le mois de juin 2023 une charte de la bientraitance, qui concernera tous les acteurs qui interviennent dans l’Église, afin de les sensibiliser à la question des abus sur les mineurs et les personnes vulnérables, et que l’Église soit, pour tous, une maison sûre.

Ils appartient à chaque citoyen de prendre conscience de la gravité des agissements contre les mineurs dans l’Église et en dehors de l’Église.

 

Georges Colomb
Évêque de La Rochelle et Saintes

Lutte contre les abus : Cellule d'écoute

Depuis 2017, une cellule d’écoute dédiée est à la disposition des personnes victimes dans notre diocèse.

Plateforme indépendante et nationale d’aide

aux victimes d’abus sexuels au sein de l’Eglise

Une équipe de professionnels  de l’aide aux victimes (France Victimes) apporte une écoute et une mise en relation avec des associations locales afin de proposer gratuitement une aide juridique, psychologique et sociale. Le numéro à appeler est le : 01 41 83 42 17, il est disponible entre 9h et 21h, tous les jours y compris les dimanche et jours fériés. Mail :  parolesdevictimes@cef.fr

    À découvrir aussi …

    Rendez-vous pour la Nuit des églises !

    Rendez-vous pour la Nuit des églises !

    La Nuit des églises, initiée par l’Église de France, est une manifestation cultuelle et culturelle inscrite dans le paysage estival des diocèses depuis 2011, bénéficiant d’une reconnaissance à l’échelle nationale, et à laquelle participent chaque...

    lire plus