« Une réponse en acte qui vaut tous les discours »

19 Juin 2016

Voici l’homélie qu’a prononcée Mgr Georges Colomb samedi 18 juin à l’occasion de la célébration d’admission de Louis Chasseriau parmi les séminaristes du diocèse et la confirmation d’une 15e de personnes du doyenné de Royan.

1° Qui est Jésus ? Vous avez répondu, chers amis

2° La croix, c’est l’amour du monde que vous annoncerez !

3° Vous avez choisi un chemin magnifique et exigeant.

Ils répondirent : « Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un des anciens prophètes est ressuscité. Mais pour vous, leur dit-il, qui suis- je ? » Pierre répondit : « Le messie de Dieu». L’identité de Jésus est une question essentielle pour les disciples : « Mais pour vous, qui suis-je » ? Leur dit Jésus. La réponse que nous lui apportons aura de grandes conséquences sur notre manière de nous situer face à lui et dans notre vie, cette réponse déterminera notre conception de la vie, du monde, de la personne humaine. Cette question essentielle de l’identité de Jésus dit beaucoup de la manière dont nous le comprenons déjà. Pierre dans sa réponse manifeste le cri de l’humanité qui recherche son Sauveur et son Dieu.

Chers amis qui allez être confirmés, vous avez répondu à cette question dans vos lettres, dans l’échange que nous avons eu ensemble. Pour vous Jésus est un guide, pour vous Jésus est un ami, Jésus est secours dans les épreuves physiques ou d’une autre nature que vous pouvez vivre. Pour vous Jésus est celui qui, au sein de notre Eglise, c’est-à-dire de notre communauté chrétienne, vous fait entrer dans l’âge adulte. Jésus est une rencontre, il n’est pas une récitation ou un cours d’histoire que vous auriez à apprendre pour obtenir une bonne note ou pour élever le niveau de votre culture générale. Vous allez le dire publiquement dans quelques instants, Jésus est vrai Dieu et vrai homme. Pierre répondit : « Tu es le Christ, le messie de Dieu». Le messie de Dieu, notez le bien, chers amis, c’est celui qui a reçu l’onction, celui qui est habité par l’esprit de Dieu. Vous allez recevoir l’onction d’huile sainte, vous allez recevoir vous aussi l’esprit saint ! Prenez conscience de la beauté de ce sacrement et de ses effets sur vous !

Notre ami Louis Chasseriau dont je vais célébrer au cours de cette messe l’admission parmi les candidats au sacerdoce a répondu d’une façon très claire à cette question (Pour vous qui suis-je ?) et chaque jour qui passe vient confirmer la réponse donnée à la question de Jésus « Pour vous qui suis-je ? ». Faire des études de droit, devenir notaire, puis abandonner une perspective de carrière, de réussite telle que le monde la conçoit pour se préparer à devenir prêtre en entrant au séminaire et étudier encore pendant six ou sept années, c’est une réponse en acte qui vaut tous les discours ! « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même… » et qu’il me suive, nous dit Jésus.

Jésus parle à ses disciples de son secret, de la relation avec son Père qui lui donne la paix intérieure, l’assurance et surtout sa mission. La réponse de Pierre : Tu es « le Messie de Dieu » deviendra pour celui-ci l’accomplissement d’un long cheminement qui lui fera reconnaître Jésus comme le Messie ! Jésus appelle alors ses disciples à la discrétion concernant son chemin, chemin qui révèle son être, sa manière d’être, mais aussi la manière dont il est le Sauveur de l’humanité, cette humanité qui va le rejeter : Il faut « Qu’il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes. ». La croix de Jésus est annoncée mystérieusement, elle nous sauvera de la mort. Jésus leur prescrivit de ne le dire à personne, car son heure n’était pas encore venue. Son heure n’était pas venue parce qu’il fallait qu’il donne sa vie pour l’humanité blessée, il fallait que s’accomplisse le dessein de Dieu, il fallait qu’il meure sur la croix et qu’il ressuscite. Il le fallait parce que le monde était incapable de le connaître ! Les disciples n’avaient pas cette idée d’un messie. Ils s’attendaient à un messie tout autre qui allait chasser l’occupant romain, Jésus leur annonce un messie qui va servir, qui va souffrir pour tous les hommes !

Par le baptême, nous sommes marqués du signe de la croix de Jésus annoncée dans cet Évangile, par le sacrement de la confirmation je vais faire une onction d’huile sur votre front en vous marquant de la croix. Que signifie la croix ? Elle veut dire l’amour tout simplement, l’amour absolu, l’amour sans faille ! Vivre de la croix, c’est proclamer par sa vie la victoire de l’amour sur tout, sur la violence, sur toutes formes de péchés, sur le mal, sur la mort. A la suite de Jésus, chers jeunes amis qui allez être confirmés, votre mission, c’est de porter cet immense amour au monde qui vous entoure, votre mission c’est de le partager cet amour, c’est de faire connaître l’évangile qui fait de vous des hommes debout et non de simples objets d’une société en quête de consommateurs, d’électeurs, de contribuables. Vous n’êtes pas les individus, les rouages d’une mécanique qui fonctionne bien, vous êtes créés à l’image et à la ressemblance de Dieu et vous avez reçu par votre baptême la dignité de prêtres, de prophètes et de rois, vous appartenez au Christ comme l’écrit Saint Paul aux Galates et cette communion au Christ est plus forte que toutes les différences qui existent inévitablement entre vous. Vous êtes chrétiens ! C’est cette dignité que vous porterez à vos amis, à vos voisins. C’est le propre de notre foi d’être partagée, c’est la mission de notre Eglise d’annoncer l’évangile, c’est-à-dire l’amour de Dieu au monde !

Aujourd’hui, vous avez pris la décision de suivre un chemin de vie magnifique parce qu’il est exigeant ! En effet écoutons ce que nous dit le Seigneur dans l’évangile de ce jour « Qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi, celui-là la sauvera ». Avec ces Paroles, nous comprenons le chemin personnel que chacun aura à faire pour se déterminer à suivre Jésus. Le Seigneur nous invite aussi à quitter ce que nous connaissons bien pour accepter de recevoir la révélation de l’identité messianique de Jésus. Il appelle ses contemporains à le suivre : « Celui qui veut marcher à ma suite qu’il me suive ! », c’est la même invitation qui nous est faite à nous tous ici présents. En professant que Jésus est le messie, vrai dieu, vrai homme, nous proclamons son identité à la suite de Pierre, mais par cette profession de foi, nous recevons aussi ou plutôt nous affirmons encore plus fort notre identité de disciple du Christ, identité que son appel nous invite à être, en renaissant du pardon. Dans quelques instants, Louis à l’appel de l’Eglise s’avancera et répondra « Me voici » et vous chers amis confirmands, à l’appel de votre nom, vous répondrez aussi « Me voici ». Me voici, je suis prêt et bien vous connaissez la formule sportive « Prêts, partez ! ». Vous partirez en mission de séminariste admis, en mission de chrétien confirmé, vous le ferez dès la fin de cette eucharistie en témoignant joyeusement de votre foi auprès de vos amis et de tous les autres qui ne sont pas ici ce matin, vous n’oublierez pas que cette mission n’est pas seulement la mission du dimanche, mais celle de tous les jours !

Vous le ferez avec le chant du psalmiste en tête « Oui, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube. Toute ma vie, je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom. ».

Bonne route, cher Louis, bonne route chers amis confirmés dans votre foi !

Homélie à retrouver sur la page Facebook de Mgr Colomb.

À découvrir aussi …

Le diocèse de La Rochelle lance une démarche synodale

Le diocèse de La Rochelle lance une démarche synodale

Retardée d’un an à cause de la crise sanitaire, la démarche synodale lancée par le diocèse de La Rochelle devrait être annoncée aux paroisses le jour de la Pentecôte, le 23 mai prochain. La démarche inter-doyennés sera ensuite lancée en...

lire plus
Deux ordinations dans le diocèse en 2021

Deux ordinations dans le diocèse en 2021

En juin 2021, le diocèse de La Rochelle comptera un nouveau prêtre et un nouveau diacre. Moïse Kiasa sera ordonné prêtre le 12 juin et Rémi Delprat, diacre, le 19 juin. Originaire du Congo, Moïse Kiasa sera ordonné prêtre pour le diocèse de La...

lire plus