Le P. René Texier fête ses 70 ans de sacerdoce

28 Juin 2023

L’église de Doeuil-sur-le-Mignon était comble ce 21 juin, pour fêter les 70 ans de sacerdoce du P. René Texier, enfant du pays né dans ce même village en 1929, et ordonné dans cette même église le  21 juin 1953. Le P. Texier portait d’ailleurs, pour cette occasion, la même chasuble que le jour de son ordination.

Autour de lui, une quinzaine de prêtres et de nombreux amis et paroissiens venus l’entourer pour cet anniversaire, et prier avec et pour lui. Prier pour lui, c’est d’ailleurs l’invitation qu’il a lancée à la fin de la messe, avant de donner la bénédiction à l’assemblée. Dans un beau message, il a rappelé son parcours comme prêtre, et a expliqué sa mission aujourd’hui : la prière.

Merci Père René pour cette belle mission que vous conitinuez à remplir fidèlement !

Jubilé de Platine, 70 ans de sacerdoce… Le P. Jacques Sureau a retracé tout à l’heure mon parcours…

Après avoir passé 21 ans à Recouvrance à Saintes, j’ai donc été nommé à Saint-Genis-de-Saintonge, où je suis resté 13 ans, ce qui m’a permis de prendre maman avec moi. Elle est décédée en 1986, et c’est donc en 1987 que j’ai été nommé à Cozes, où je suis resté 17 ans.

Après ces 17 ans, je suis donc revenu à Doeuil, et j’allais célébrer la messe dans l’église que me désignait le P. Bigot, alors curé de cet ensemble de 54 clochers. J’allais souvent à Aulnay, ou dans les communes avoisinantes. J’allais également remplacer à Saint-Jean-d’Angély pour lui permettre d’aller dans d’autres églises.

Mais que devient le sacerdoce lorsqu’on reste chez soi, comme moi maintenant ?

Jésus a dit : “Je suis la tête, vous êtes les membres.” La tête ne peut vivre sans le reste du corps. C’et la dimension unierselle de l’Eglise qui se manifeste dans la prière.

Lorsque plusieurs fois par jour je prie avec mon bréviaire, prière officielle de l’Eglise, j’y rejoins tous les prêtres de l’univers, et j’entre ainsi dans cette grande prière des psaumes qui monte vers le Seigneur à toute heure du jour et de la nuit, dans les différents continents du monde.

Lorsque, dans mon oratoire le matin, je célèbre la messe, je prends part au sacrifice universel du Christ, et je vous rejoins tous dans la prière, car vous êtes présents avec moi dans l’offrande du sacrifice de Jésus pour l’humanité toute entière. Quand je récite mon chapelet, je me retrouve par la pensée avec tous ceux qui, notamment à Lourdes, viennent confier  la Vierge Marie le poide de leur existence, parfois très douloureuse.

Voilà maintenant le sens de ma mission sacerdotale jusqu’à la fin de mes jours, quand le Père éternel l’aura décidé. A l’issue de la messe, on vous offrira une image-souvenir. Puisse-t-elle vous rappeler que j’ai besoin de vos prières !

P. René

À découvrir aussi …

Homme, femme, genre… un choix ?

Homme, femme, genre… un choix ?

Le service Eglise et Bioéthique, à la demande des doyennés, propose Un échange autour des questions du genre et de la transidentité le mercredi 24 avril, 18h30, à la salle paroissiale de La Jarrie (25 place de la Mairie). Cette soirée est ouverte à...

lire plus
Dimanche du Bon Pasteur : une neuvaine pour les vocations !

Dimanche du Bon Pasteur : une neuvaine pour les vocations !

Le dimanche 21 avril, l'Eglise célèbrera la 61é journée mondiale de prière pour les vocations. Avant ce jour, et en prévision du pèlerinage pour les vocations à l'Île Madame qui aura lieu le lundi de Pentecôte, le diocèse vous propose de prier pour...

lire plus