La nouvelle traduction du missel romain entrera en vigueur le 1er dimanche de l’Avent.

24 Nov 2021

Le Missel, livre liturgique pour la célébration de la messe, rassemble les différentes prières permettant au prêtre de conduire dignement l’assemblée selon ce que demande l’Eglise. Il est donc un instrument d’unité de la prière et de la foi pour tous les catholiques relevant du rite latin.

Le Concile Vatican II a souhaité que le Missel soit revu pour une participation plus consciente, active et fructueuse aux différentes parties qu’il contient. Une première version, après un travail tenant compte des précédents missels édités depuis le VIIIème siècle et des recherches sur les sources, a vu le jour en 1970. Comme pour tout livre liturgique, le Missel est en latin, c’est ce qu’on appelle l’édition typique, c’est-à-dire l’édition de référence à partir de laquelle les différentes parties linguistiques du monde travaillent pour produire un missel dans les langues des différents pays. Le missel a été revu en 1975 avec des modifications et des ajouts, avec le même travail d’adaptation aux langues et la reconnaissance officielle de l’autorité romaine.

En 2002, une nouvelle édition typique a vu le jour. La traduction en langue française pour tous les pays francophones est maintenant prête et doit entrer en vigueur le 28 novembre 2021, premier dimanche de l’Avent. Les recommandations de Rome ont porté principalement sur une plus grande fidélité au texte latin. Dans un dialogue fructueux entre les différentes Conférences épiscopales, la Congrégation chargée à Rome de ces questions a donné son accord pour la parution de la nouvelle traduction du Missel romain. C’est ainsi que des changements substantiels apparaissent et devront être intégrés progressivement et fidèlement pour la célébration de la messe.

Avec le Père Louis Chasseriau, nous avons constitué un dossier avec des fiches explicatives pour permettre à chacun de comprendre les changements. Une nouvelle traduction n’est pas une rupture. Elle est un approfondissement du mystère de la sainte Eucharistie instituée par le Seigneur Jésus au soir du Jeudi-Saint. Les prêtres dans les paroisses sont les premiers promoteurs de la nouvelle traduction pour en faire une chance de mieux entrer dans la messe, source et sommet de la vie de l’Eglise. Des dépliants seront aussi à la disposition des fidèles dans nos librairies catholiques de La Rochelle et de Saintes pour permettre aux prêtres et aux fidèles de s’habituer aux changements et de pouvoir célébrer paisiblement pour le bien du Corps du Christ.

Père Guillaume Salin

Responsable diocésain de la Pastorale liturgique et sacramentelle


Fiches explicatives :

Une nouvelle traduction, pour quoi faire ?

Un fruit du Concile Vatican II à recueillir

Consubstantiel

Cliquez pour agrandir

À découvrir aussi …

Début de la nouvelle année liturgique, l’Avent commence le dimanche 28 novembre.Le temps de l'Avent compte quatre dimanches avant Noël. Historiquement, nous savons que l'Avent a surtout pour but de tourner notre prière et nos coeurs vers ce que...

lire plus