Homélie de Mgr Colomb – Fête de l’Immaculée Conception 8 décembre

8 Déc 2021

Gn 3, 9-15.20; Ps : 97, 1.2-3ab.3bc-4; Ep 1, 3-6.11-12; Lc 1, 26-38

Que dit l’Eglise quand elle proclame l’Immaculée conception de la Vierge Marie ? Elle nous dit la prévenance et l’amour de Dieu pour l’humanité. Elle nous dit que le plan de Dieu pour sauver les hommes incluait de faire naître une jeune fille de Palestine exempte du péché d’Adam, de ce péché qui faisait dire au premier des vivants : “J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché”. Marie ne s’est pas cachée lorsque l’ange est venu à elle, car son cœur préservé de la faute originelle ne connaissait ni le doute, ni la peur. Toutefois, Marie ne fut pas mise à part de l’humanité, même si son destin demeure unique dans l’économie du salut. Elle nous a été donnée pour mère par Jésus. Elle a été donnée comme épouse à Joseph et aujourd’hui elle est l’épouse de l’Eglise. Elle nous montre la voie d’une vie désencombrée, toute entière donnée à Dieu, une vie capable d’entendre les appels du Père et d’accomplir sa volonté.

Marie, femme comblée de grâce

Marie est dite comblée de grâce, car en donnant librement son accord au plan de Dieu elle s’abandonne toute entière dans la joie de la Parole qui prend chair en elle. Dieu nous offre cette grâce si nous acceptons de laisser notre cœur se transformer sous l’action de l’Esprit Saint. Sans doute, ne changerons-nous pas l’histoire de l’humanité mais, nous avons le pouvoir, à notre mesure et malgré notre péché, de changer l’histoire de notre vie, de celle de nos proches, de nos amis peut être… Dieu attend de chacun de nous la disponibilité du cœur qui rend possible son action ici-bas. Chacune de nos vies est appelée à porter du fruit, à être féconde, pour nous-mêmes et pour nos frères en humanité. Ce mystère de fécondité est un mystère de joie. C’est un mystère fragile a cultiver, à protéger, à faire grandir dans la prière, dans le cœur à cœur avec Dieu, dans les sacrements, dans la fraternité.

Joseph, homme juste

Cette fête de l’Immaculée conception marque la fin de l’année Saint Joseph proclamée par le pape François. Il est important d’associer la figure de Joseph à celle de l’Immaculée conception. Joseph n’était pas immaculé, il est tout proche de nous. Il fut docile aux songes venus de Dieu, dans un cœur à cœur constant avec le Père, pour protéger la mère et l’enfant. Joseph a mis son travail, sa patience, son humilité, sa créativité au service de la sainte famille. Nous pouvons aussi le faire. Le pape François nous dit de Saint Joseph qu’il est “père dans l’accueil”, parce qu’il reçoit Marie “sans conditions préalables”, il la reçoit toute entière dans le mystère qui l’unit au Père. Le pape précise que la vie spirituelle de Joseph “n’est pas un chemin qui explique, mais un chemin qui accueille” en étant pleinement engagé dans l’histoire du salut (1). Ce chemin s’ouvre devant nous en ce temps de l’Avent. Faisons nous accueillant au mystère de Dieu, à sa présence, à son action car nous sommes, chacun de nous, “le domaine particulier de Dieu”, comme l’écrit Saint Paul aux Ephésiens.

1. Lettre apostolique Patris corde du 8 décembre 2020

À découvrir aussi …

Les jeunes du diocèse en route pour Lisbonne

Les jeunes du diocèse en route pour Lisbonne

La première rencontre des participants s'est déroulée le 11 novembre, dans la joie ! Plus d'une vingtaine de jeunes étaient présents à la Maison diocésaine à Saintes pour cette soirée de découverte.  "Après la présentation des JMJ de Lisbonne, nous...

lire plus
Jeunes : toutes les vocations en question

Jeunes : toutes les vocations en question

Les diocèses, les services et mouvements initient, ici et là, des démarches pour accompagner les jeunes dans leurs choix de vie. Orientation professionnelle, vocation spécifique, etc. Et si la réflexion commençait d’abord par un ancrage dans...

lire plus
80 ans de la lettre du Cardinal Saliège

80 ans de la lettre du Cardinal Saliège

Nous sommes en union de prière avec le diocèse de Toulouse qui fête ce dimanche,  en présence du grand rabbin Korsia, le 80ème anniversaire de la diffusion de la lettre du Cardinal Saliège, archevêque de Toulouse, protestant contre la déportation...

lire plus