Homélie de Mgr Colomb – Dimanche de la Miséricorde

11 Avr 2021

A la réalité de la lumière de Pâques venue transfigurer notre monde, le saint pape Jean-Paul II a voulu que soit associée une autre vérité que nous enseigne la foi, celle de la miséricorde divine, cette miséricorde révélée à Sœur Faustine. Quel est le lien entre la résurrection du Christ et la miséricorde ? Quel est le chemin pour entrer dans la miséricorde ?

Résurrection du Christ et miséricorde

Avec Thomas, le disciple incrédule, l’Evangile nous convie à contempler les marques de la passion du Christ inscrites à jamais dans son corps. Nul reproche de la part de Jésus face à l’incrédulité de Thomas, aucun jugement, juste cette invitation « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » 

Avance ton doigt et tu comprendras que Dieu n’a pas fait semblant, que Dieu est allé jusqu’au bout de son amour pour les hommes, acceptant de mourir sur une croix comme un malfaiteur lui qui était venu sur terre pour nous annoncer notre délivrance, notre rédemption. Jésus ressuscité va au-devant de ses disciples, et loin de leur reprocher leur attitude durant son procès, son jugement et finalement sa condamnation,  loin de revenir sur les événements passés, il leur offre sa paix, le pardon et la miséricorde.

La paix dont il est question ici n’est pas la paix à la façon des hommes, une trêve entre deux conflits, elle est don de Dieu et signe que nous sommes entrés dans les temps messianiques, signe que nous sommes pardonnés, signe que nous sommes sauvés, car aussi grand que soit le péché des hommes, la miséricorde de Dieu le dépassera toujours. Voilà pourquoi la miséricorde de Dieu est intimement liée au temps de la Résurrection. Dieu ressuscité en Jésus ne vient pas nous faire des reproches, nous condamner. Il vient nous donner son pardon et sa paix dans les tourments de notre vie, pour nous apporter la joie.

Un chemin pour entrer dans la miséricorde, la réconciliation 

Avec sa paix, avec sa joie, Jésus vient nous apporter l’Esprit Saint. Ce n’est que dans l’Esprit-Saint que Thomas a pu dire voyant les plaies du Seigneur « Mon Seigneur et mon Dieu ! ». Ce n’est que dans l’Esprit que nous, qui n’avons pas vu, pouvons croire et ainsi être déclarés « heureux » par le Seigneur lui-même. Car c’est bien nous que le Seigneur ressuscité vient rejoindre aujourd’hui pour nous montrer l’étendue de la miséricorde divine.

Cette miséricorde l’Eglise aujourd’hui, c’est-à-dire vous et moi, nous voulons la porter au monde car, disait encore le saint pape Jean-Paul II, « le Christ nous a enseigné que l’homme, non seulement reçoit et expérimente la miséricorde de Dieu, mais aussi qu’il est appelé à « faire miséricorde » aux autres : « Bienheureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde  » (Mt 5, 7)  » (Dives in misericordia N° 14).

Le chemin pour entrer dans la miséricorde est le chemin de la réconciliation, cette réconciliation que l’Eglise nous offre dans le sacrement du pardon, cette réconciliation qui, sans faire table rase du péché mais en le regardant en face et lucidement, nous offre de le dépasser, d’aller au-delà, pour enfin accueillir Dieu, nous accueillir les uns les autres en frères, et faire que le sacrifice du Christ qui concerne chacun de nous n’ai pas été vain. 

La société civile utile la justice des hommes pour résoudre les conflits. La miséricorde de Dieu fait bien mieux. Elle réconcilie les hommes entre eux et avec Dieu.

Lectures du jour : Ac 4, 32-3; Ps : 117, 2-4, 16ab-18, 22-24;  1 Jn 5, 1-6;  Jn 20, 19-31

À découvrir aussi …

Qui était Etienne de Champflour ?

Qui était Etienne de Champflour ?

Un foyer pour étudiants est aménagé à La Rochelle à la place des anciens bureaux du diocèse, désormais rassemblés à la Maison diocésaine de Saintes. Ce nouveau foyer portera le nom d’un ancien évêque du diocèse de La Rochelle : Etienne de...

lire plus
2021, année jacquaire

2021, année jacquaire

A l’occasion de la fête de l’apôtre Jacques, Mgr Georges Colomb a célébré une messe à Fenioux (Charente-Maritime) avec les membres de l’association du ‘Bourdon 17’, une association d’anciens pèlerins chargés de l’accueil des ‘jacquets’ transitant...

lire plus
La beauté de l’évangile sauvera le monde

La beauté de l’évangile sauvera le monde

Les foules suivent Jésus. Mais que veulent-elles au juste ? Veulent-elles un roi tout humain capable de combler leur faim de pain et de sécurité, ou un roi de gloire capable de leur ouvrir le chemin de l'éternité, leur partageant le pain de vie...

lire plus