Maison diocésaine Robert Jacquinot

 

La Maison Diocésaine Robert Jacquinot est un lieu de vie, de partage et de fraternité. C’est aussi un lieu de vie pour les prêtres aînés, pour des étudiants, ainsi qu’un lieu de réunions. A l’entrée de la maison, une permanence d’accueil est assurée ; vous y trouverez également la librairie Siloë. Les services diocésains et les services administratifs du diocèse y ont leurs bureaux.

La Maison diocésaine est située à Saintes, 6 allée du séminaire.

 

Accueil : 05 46 93 03 29

Notre histoire

C’est en 1892 que le Carmel de Saintes est transféré et inauguré à la “Pinellerie”. Mais dès 1901, en raison du contexte politique, les Carmélites doivent trouver refuge en Belgique. Plus tard, elles s’établiront en Vendée (La Fouchardière – Chavagnes en Paillers). En 1918, les locaux deviendront le “Petit Séminaire”. En 1969, suite à sa fermeture, le “Petit Séminaire” devient “Maison diocésaine”.

Librairie Siloë

Les services diocésains

Le foyer étudiant

La bibliothèque diocésaine

Location de salles

140 places 

Au deuxième étage, une salle de conférence sonorisée et équipée.

Saint-Eutrope

80 places

Au rez-de-chaussée, une salle polyvalente sonorisée et équipée.

 Sainte-Thérèse

36 places

Au rez-de-chaussée, une salle polyvalente sonorisée et équipée.

Saint-Louis

16 places

Au rez-de-chaussée, une salle de réunion, peut accueillir seize personnes assises.

 Sainte-Eustelle

Pour réserver une salle, veuillez vous adresser par mail à Mme Sandrine Guillaume, directrice de la Maison diocésaine : md@diocese17.fr – 05 46 93 03 29

Sur place, vous disposerez :

d’un parking gratuit devant la maison
d’un parc de deux hectares
d’une chapelle
d’un oratoire
de cuisines et salles de travail en commun
et d’une laverie

Père Robert Jacquinot

Père Robert Jacquinot

UN PARRAIN MISSIONNAIRE

Né à Saintes en 1878, mort en 1946, le père Robert Jacquinot de Besanges est l’un des rares noms propres cités dans la Convention de Genève. Il fut l’un des inspirateurs de la protection des populations civiles en temps de guerre. Ce Jésuite, professeur d’anglais, de littérature, polyglotte, fin diplomate, s’est signalé en Chine par d’importantes œuvres humanitaires.

 

« Dans la continuité des carmélites puis des séminaristes qui ont fait vivre ce bâtiment depuis cent ans, la nouvelle maison diocésaine Père Jacquinot est un lieu privilégié au service de la mission de l’Eglise, inspirée par la Parole de Dieu. »

Georges Colomb,
Evêque de La Rochelle et Saintes