Le 15 novembre 2020, “tends ta main au pauvre”

Publié le 13 novembre 2020

Le 15 novembre prochain, lors de la 4e Journée mondiale des Pauvres, aura lieu la journée de la Collecte nationale du Secours Catholique. A cette occasion, le Père Frédéric Vollaud, aumônier de la délégation du Secours Catholique pour les Charentes, a adressé une lettre aux prêtres et aux diacres du diocèse pour les inviter à avoir une “attention particulière” aux plus pauvres et à leur “tendre la main”, selon l’expression reprise cette année dans un message du pape François.

“Aujourd’hui, avec la pandémie, avec une situation économique délicate et des personnes aux ressources amoindries, comment l’Eglise va-t-elle être présente ?”, interroge le Père Vollaud dans son courrier. Cette pandémie est arrivée “à l’improviste et nous a pris au dépourvu, laissant un grand sentiment de désorientation et d’impuissance”, avait de son côté affirmé le pape François dans son message pour la Journée mondiale des Pauvres.

“La main tendue aux pauvres ne vient pas à l’improviste”, avait insisté le Souverain pontife. Elle témoigne selon lui de la manière dont on se prépare à “reconnaître le pauvre” afin de le soutenir dans les temps de nécessité. Dans le diocèse de La Rochelle, au sein des différentes paroisses des huit doyennés, dans les mouvements ou dans les services, le Père Vollaud invite à cultiver une attention et une présence particulières aux plus pauvres et à leur tendre la main.

Tendre la main aux pauvres est une expression qui fait ressortir, par contraste, l’attitude de ceux qui tiennent leurs mains dans leurs poches et ne se laissent pas émouvoir par la pauvreté, dont ils sont souvent complices, avait expliqué le pape François dans ce même message signé le 13 juin 2020, mémoire liturgique de saint Antoine de Padoue. “L’indifférence et le cynisme sont leur nourriture quotidienne”, avait-il lâché.

Chaque rencontre avec une personne en situation de pauvreté nous provoque et nous interroge. Comment pouvons-nous contribuer à éliminer ou, du moins, à soulager sa marginalisation et sa souffrance? Comment pouvons-nous l’aider dans sa pauvreté spirituelle ? Pour le pape François, c’est clair : “la communauté chrétienne est appelée à s’impliquer dans cette expérience de partage, sachant qu’il ne lui est pas permis de la déléguer à qui que ce soit”. Et selon lui, pour être un soutien aux pauvres, il est fondamental de “vivre personnellement la pauvreté évangélique”.

Comment organiser cette Journée mondiale des Pauvres ?

Pour le pontife argentin, “on n’improvise pas les instruments de miséricorde”. Il faut aux catholiques un entraînement quotidien, à partir d’une “prise de conscience que nous, les premiers, avons combien besoin d’une main tendue vers nous”. Cette remarque, la délégation des Charentes l’a totalement intégrée. Elle se met d’ailleurs à la disposition de ceux qui désirent organiser cette Journée mondiale des Pauvres.

“Il est possible que des bénévoles des équipes locales vous sollicitent pour préparer la liturgie de ce dimanche, témoigner de ce qui se vit au Secours Catholique et faire un appel aux dons. Nous vous remercions de leur faire bon accueil”, encourage le Père Frédéric Vollaud. La quête du dimanche 15 novembre est une quête impérée au profit du Secours Catholique.

Comment aider financièrement ?

Cette année, du fait du confinement, il ne sera pas possible de rejoindre les communautés chrétiennes lors des messes dominicales du week-end du 14 et 15 novembre comme prévu. C’est pourquoi, le Secours catholique sollicite la générosité des fidèles par “correspondance”. Vous pouvez :

Secours Catholique
Délégation des Charentes
90 bis rue du général Sarrail
17100 SAINTES

  • Prendre dans votre église une enveloppe permettant d’envoyer vos dons. (N’hésitez pas à en prendre pour vos voisins ou vos amis)

Pour tous renseignements, veuillez contacter la délégation des Charentes au 05 46 73 36 01 ou par mail charentes.167@secours-catholique.org.