Décès du père Pierre Jegou

Publié le 26 octobre 2020

Le père Pierre Jegou est décédé le mardi 20 octobre 2020 à Saintes. Ses obsèques auront lieu le vendredi 30 octobre à 10h30 en l’église de l’Abbaye-aux-Dames à Saintes.

Le père Pierre Jegou est mort à l’âge de 87 ans. Il était né le 27 novembre 1932 à Melle, dans les Deux-Sèvres. Malade depuis quelques années, il résidait à la maison de retraite des sœurs de la Providence, à Saintes. Au cours de sa longue vie de prêtre en Charente-Maritime, le père Jegou aura connu des missions diverses et pas moins de sept évêques successifs.

Un aumônier “tout-terrain”

Après ses années de séminaire, Pierre Jegou est ordonné prêtre à la cathédrale Saint-Pierre de Saintes le 29 juin 1957 par Mgr Xavier Morilleau, alors évêque du diocèse de La Rochelle. Le 11 septembre 1958, ce dernier nomme le jeune prêtre vicaire à Saint-Louis de Rochefort. Cinq ans après, il est autorisé à suivre l’école des Missionnaires d’Action catholique et d’Action sociale à Lille.

Le 20 août 1964, sous l’épiscopat de Mgr Félix-Marie Verdet, le père Pierre Jegou est nommé aumônier de la jeunesse scolaire de Saint-Jean-d’Angély, puis le 7 janvier 1965, il devient aumônier de la fédération de Rochefort de l’Action catholique des milieux indépendants, un mouvement chrétien français s’adressant aux milieux indépendants.

Le 27 septembre 1968, le père Pierre Jegou est nommé administrateur de Mazeray, aux portes de Saint-Jean-d’Angély. Le 3 juillet 1970, Mgr Félix-Marie Verdet le nomme aumônier des scolaires à La Rochelle et l’année suivante, il devient prêtre auxiliaire à Notre-Dame de La Rochelle.

Directeur de l’antenne diocésaine de RCF

Le 9 juillet 1974, le père Jegou est nommé curé de Saint-Sauveur, en plein centre-ville de La Rochelle. Le 5 septembre 1980, il est nommé curé de Saint-Louis de Rochefort. Puis, le 30 octobre 1981, son nouvel évêque, Mgr François-Marie Favreau, le nomme secrétaire du Conseil presbytéral pour deux ans.

Le 1er septembre 1986, Mgr Jacques David, successeur de Mgr Favreau, décide de nommer le père Jegou responsable diocésain de la pastorale de l’information et de la communication. Il conservera cette mission pour deux mandats de trois ans et deviendra quelques années plus tard directeur de la toute nouvelle radio RCF. En mars 1989, le père Jegou est nommé pour 6 ans curé de Saint-Martin-de-Ré et Le Bois Plage. En 1995, il est nommé curé de La Couarde.

Successeur de Mgr David, Mgr Georges Pontier nommera le 1er septembre 1998 le père Jegou curé de Notre-Dame-Assomption de Royan, Saint-Georges de Didonne et Médis pour 3 ans. Le 1er septembre 2000, il est nommé vicaire dans le secteur pastoral de Notre-Dame de Royan. L’année d’après, il se retire pour raison de santé à Saintes, à la Maison diocésaine.

Le 10 avril 2017, s’était déroulé à Saintes une journée de communion diocésaine qui s’était clôturée par la messe chrismale, célébrée par Mgr Georges Colomb, le dernier évêque qu’a connu le père Pierre Jegou, en la cathédrale Saint-Pierre de Saintes. Cette célébration avait été l’occasion de prier tout spécialement pour les 60 ans de sacerdoce du père Jegou.

Trois ans plus tard, le Deux-Sévrien a été rappelé à la Maison du Père. Ses obsèques auront lieu le 30 octobre à 10h 30 à l’Abbaye-aux-Dames à Saintes.

L’Abbaye-aux-Dames