27-28 janvier : Journée mondiale des malades de la lèpre

24 Jan 2024

Les 26, 27 et 28 janvier 2024, aura lieu la 71e Journée mondiale des malades de la lèpre.

En de nombreux endroits, et notamment à la sortie des messes dominicales, vous trouverez des bénévoles de l’Ordre de Malte ou de la Fondation Raoul-Follereau qui vous proposeront de faire un don pour aider les personnes touchées par cette maladies, bien souvent exclues de la société.

Encore très méconnue du grand public, souvent associée à une maladie du passé, la lèpre est encore présente dans de nombreux pays où elle est souvent considérée comme la maladie de la pauvreté, de l’ignorance et de la honte. Elle touche plus facilement les populations isolées et coupées des systèmes de santé. L’Organisation mondiale de la santé a déclaré environ 175 000 nouveaux cas de lèpre en 2022.

 

L'Ordre de Malte

L’Ordre de Malte France agit sans relâche contre la lèpre dans plus de 10 pays (au Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, République de Guinée, Madagascar, Mauritanie, République centrafricaine, Sénégal , Togo, Cambodge, Laos, Vietnam mais également en Nouvelle- Calédonie).

La quête est essentielle. Elle permet à l’Ordre de Malte France de faire le nécessaire à l’égard des personnes qui souffrent de cette maladie. Chaque année, près de 20 000 personnes sont prises en charge par l’Ordre de Malte France dans le cadre de la lutte contre la lèpre.

15 euros : une paire de chaussures adaptées
80 euros : prise en charge d’un patient pendant un an
200 euros : prix sur place d’une opération de chirurgie
réparatrice de la main

Aujourd’hui, près de 3 millions de personnes sont
atteintes de la lèpre dans le monde. Pour l’année 2022,
l’Organisation mondiale de la santé déclarait environ
175 000 nouveaux cas de lèpre.

La Fondation Raoul Follereau

La Fondation Raoul Follereau agit dans 14 pays en s’adaptant au contexte : au Burkina-Faso, au Cameroun, au Congo Brazzaville, en Guinée, en Inde, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal, au Vietnam et, de manière prioritaire, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Tchad et Madagascar.

Elle soutient plus de 100 projets de santé sur le terrain dont une quarantaine de centres de soins et de prise en charge (hôpitaux, dispensaires, léproseries…). Avec l’appui de sa commission médicale de haute expertise, elle est en tête des organismes internationaux qui interviennent dans la lutte contre la lèpre.

Dans l’objectif d’un monde sans lèpre, la Fondation contribue à réduire de façon significative les souffrances causées par la maladie en intervenant sur 7 piliers fondamentaux : le dépistage actif et intégré, la prise en charge inclusive du handicap, l’autosoin des plaies, l’hygiène avec le programme WASH, l’action sur les causes et conséquences sociales de la maladie, la recherche et le renforcement des systèmes de santé dont la formation du personnel médical local.

Forte de 70 années d’expérience sur le terrain, la Fondation a appris que la maladie recouvre des réalités bien différentes et que la lutte contre la lèpre est avant tout une affaire de développement. Éducation, système de santé, mentalités, infrastructures économiques, réseaux routiers…

À découvrir aussi …

Rendez-vous pour la Nuit des églises !

Rendez-vous pour la Nuit des églises !

La Nuit des églises, initiée par l’Église de France, est une manifestation cultuelle et culturelle inscrite dans le paysage estival des diocèses depuis 2011, bénéficiant d’une reconnaissance à l’échelle nationale, et à laquelle participent chaque...

lire plus