Chers frères et sœurs,

La belle coutume de présenter ses vœux en début de nouvelle année revêt en ce temps particulier du coronavirus une étrange dimension. Les relations en famille sont modifiées, parfois impossibles. La vie en paroisse s’en trouve aussi affectée depuis maintenant plusieurs mois. Quels vœux se présenter les uns aux autres ? Comme chrétiens, nous sommes avec nos concitoyens dans ce monde, mais nous y sommes d’une manière originale, car nous avons la conviction que c’est le Christ qui nous a donné la mission de nous y tenir avec la force de son Esprit. Il est donc plus nécessaire que jamais de cultiver en nous et les uns pour les autres la vertu de l’espérance que nous avons reçue au jour de notre baptême. Ce n’est pas qu’un vague espoir que demain sera meilleur qu’aujourd’hui. C’est l’assurance qu’au cœur de nos joies et de nos peines, des ombres et des lumières au travers desquelles nous traversons, se tient Celui qui est vainqueur de la mort et du péché et qu’au Ciel il active notre marche vers le Royaume promis. Alors adressons-nous le vœu de maintenir et de faire grandir en nous et en l’autre la force de l’espérance ! Ce qui fait notre force aussi, c’est de pouvoir compter les uns sur les autres ; pas comme dans une simple association où nous aurions payé une cotisation, mais parce que, quoi qu’il en coûte, nous sommes unis par un lien mystérieux et parfaitement réel : la grâce d’être enfants de Dieu. C’est pour cela qu’il faut rechercher sans cesse la communion entre nous. Ce n’est pas une option, c’est le cœur de notre vocation. Alors adressons-nous le vœu de conserver et de faire fructifier le désir de la communion dont la source est dans notre Dieu Père, Fils et Saint-Esprit ! Et dans notre chemin avec le Christ et avec nos frères, nous ne sommes pas seuls. Tous les saints et les anges qui chantent devant la face de Dieu forment avec nous cette immense communauté qui est l’Eglise, celle du Ciel, celle de la terre et celle dont les membres se purifient dans le bain de la miséricorde divine. Les saints sont les innombrables facettes d’un unique diamant qui est Dieu, le seul Saint. Notre saint patron, notre ange gardien accompagnent notre route. Osons les invoquer ! C’est un don magnifique du Seigneur. En premier bien-sûr la Vierge Marie, entièrement donnée à la volonté bénéfique de son Créateur et Sauveur. Mais aussi saint Joseph. Le pape François a placé toute notre année sous la protection particulière de celui qui fut le gardien de la sainte famille. Homme juste, plein d’audace, d’attention et de bienveillance, celui dont nous n’avons aucune parole, se tient aux côtés de Jésus, de Marie et de chacun de nous. Alors adressons-nous le vœu de regarder vers les saints, que leur intercession soutienne notre foi, notre espérance et notre charité ! Ö Vierge Marie, priez pour nous ! Saint Joseph, priez pour nous ! Saint Eutrope, priez pour nous ! Saints et saintes de Dieu, priez pour nous !

Abbé Guillaume SALIN