Les funérailles

La célébration des funérailles à l’Église est ce moment unique qui accueille les cris des personnes qui sont meurtries par la douleur cruelle de la séparation d’un être cher. L’Église y fait résonner la Parole du Christ, lui qui a donné un sens au non-sens de la mort.

Une équipe est chargée d’accueillir les familles pour les écouter et préparer avec elles la célébration. Elle a aussi pour mission de les guider.

Que faire lors d’une demande d’obsèques religieuses ?

1-Prendre contact avec les pompes funèbres.

2-Les demandes d’obsèques doivent venir impérativement d’un organisme de Pompes Funèbres, qui prend contact avec le curé de la paroisse pour la célébration.

Faut-il être baptisé pour des funérailles religieuses ?

Si la famille affirme que le (a) décédé (e) était baptisé catholique, le principe de la confiance est appliqué.

Pour un non baptisé, un temps de prière à l’église est accepté.

La cérémonie des obsèques n’est pas un sacrement. C’est pourquoi des laïcs peuvent l’assurer. Il s’agit d’une cérémonie destinée à témoigner de la foi de la personne décédée selon son souhait ou  celui de sa famille.

 Quel rôle la famille peut-elle avoir dans la cérémonie ?

Pendant les funérailles, les membres de la famille sont invités à participer activement à la célébration : allumer les cierges qui entourent le cercueil, parfois déposer une fleur sur le cercueil, faire les lectures, proposer des intentions de prière, donner un témoignage sur le défunt.

C’est une manière de “personnaliser” la cérémonie et de faire que celle-ci corresponde le plus possible à la personne défunte. C’est un dernier acte d’affection ou d’amitié pour le défunt. C’est enfin une étape de deuil qui libère, car on a souvent l’impression de ne pas avoir fait tout ce qu’on pouvait pour celui qui nous a quittés.

La participation de la famille donne aussi une richesse, une “densité” à la célébration. Elle est apaisante pour tous. Elle crée un élan, une ouverture à une espérance qui est ressentie par l’assemblée.

A quoi correspondent les différents gestes effectués au cours des funérailles ?

  • La Croix: elle est avant tout le signe de l’amour de Dieu. Elle est aussi un signe d’appartenance et de reconnaissance pour la communauté chrétienne. C’est enfin un signe d’espérance, celle que la mort est un passage vers la Vie, à la suite de Jésus.
  • La lumière: symbolise le fait que Jésus est vivant au-delà de la mort et la présence du Ressuscité dans le monde. Lumière dans nos vies, cette lumière du Christ ressuscité est la source de notre espérance.
  • L’encens : il est un signe de respect pour le corps du défunt – rendre hommage au corps, c’est honorer la personne – et de la prière qui monte vers Dieu.
  • L’eau: “L’aspersion” avec l’eau bénite rappelle l’eau du baptême.