digne d’aimer

« Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ;
celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ;
    celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi.    Mt 10.37
 

Luc 14,26 “Si quelqu’un vient à moi sans haïr son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et jusqu’à sa propre vie, il ne peut être mon disciple.  

Qu’a donc dit Jésus en réalité ? « aimer plus que moi » ou « à moi sans haîr » ?
—————-  
Il est impossible de remonter à coup sûr aux mots mêmes de Jésus. Nous avons 2 versions d’un discours oral tenu par Jésus. Les 2 versions se complètent et s’éclairent l’une l’autre.  

« Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi »
3 mots en grecs pour dire l’amour : eros, philae et agape.
Eros = +/- attirance physique, sensuelle
Philae = +/- la sympathie, l’amour d’amitié, d’instinct naturel
Agape = +/- l’amour absolu, divin   1 Jn 4.8 Dieu est amour.
C’est de cet amour d’agape que nous sommes invités par Jésus à nous aimer les uns les autres et en particuliers les couples cf Ep5,25s

  Cependant ici, Jésus ne parle pas de l’amour conjugal : il ne s’agit pas d’agape mais de philae
Or on ne doit pas aimer de manière purement humaine quelqu’un plus que Dieu.
Luc va jusqu’à parler de haine car on doit aimer véritablement que Dieu seul.  
MAIS 1Jn4.20 Si quelqu’un dit : “J’aime Dieu” et qu’il déteste son frère, c’est un menteur : celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, ne saurait aimer le Dieu qu’il ne voit pas.  

Aimer Dieu, l’aimer vraiment d’agape, suppose d’aimer les autres d’un même amour par amour de Lui.
**************
 
Dans le mariage : on n’a pas à aimer son conjoint plus que Dieu mais on a à aimer Dieu à travers l’amour pour son conjoint.
Dieu est toujours 1er.  
___________________
Sur un bateau, sur un bâtiment, le capitaine ou commandant est « seul maître après Dieu ».  

Cela ne veut pas dire qu’il n’aurait de compte à rendre à personne sinon Dieu ; ce qui pourrait entraîner le mécréant à la pire des barbaries à son bord.
Les récits anciens ne manquent malheureusement pas sur les sévices subits par certains équipages, en particuliers par les jeunes mousses…

  Si le capitaine ou commandant est « seul maître après Dieu » alors il ne doit pas oublier que Dieu est toujours 1er et que lui, s’il est maître à bord, se doit de l’être à la manière de Dieu, à l’imitation du Christ Jésus.
      Jn13.13 [13] Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis. [14] Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.

  Le vrai pouvoir n’est pas dans la domination et l’écrasement mais dans le don de soi.
************* 
En cas de danger, le capitaine est celui qui ne quitte jamais le navire tant qu’il reste des passagers à bord.
______________  
« Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ;
celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ;
    celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi.    Mt 10.37
 

Heureusement pour nous, le salut n’est pas histoire de dignité.
Mt3.11  je ne suis pas digne de lui ôter ses sandales
dit Jean en désignant Jésus, l’Agneau de Dieu.    

Heureux les invités au repas du Seigneur!  
Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.    
R/Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir;  
mais dis seulement une parole et je serai guéri.