« au nom de Jésus »

À leur arrivée, ceux-ci prièrent pour ces Samaritains afin qu’ils reçoivent l’Esprit Saint ;
    en effet, l’Esprit n’était encore descendu sur aucun d’entre eux :
ils étaient seulement baptisés au nom du Seigneur Jésus.
    Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent l’Esprit Saint.
 

On constate ici une différence, un décalage  entre le baptême et le don de l’Esprit saint.
Faut-il voir dans ce passage des Actes les 2 sacrements du baptême et de la confirmation ?
***********
Les Samaritains quoique baptisés n’ont pas encore reçus l’Esprit Saint et ne le recevront qu’avec l’imposition des mains plus tard par Pierre et Jean.
Le baptême qu’ils ont reçus n’est sans doute pas tout à fait le nôtre.

  Nous, nous avons été baptisés « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit » conformément à la finale de Mt 28.19
19 Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
Alors que les Samaritains n’ont été baptisés qu’ « au nom du Seigneur Jésus ».   

Mais n’oublions pas que les Evangiles n’étaient pas encore écrits et que la transmission orale de la Bonne Nouvelle pouvait varier quelque peu selon son locuteur.  
En fait, un baptême célébré seulement « au nom de Jésus » serait totalement valide si cela était fait dans des dispositions trinitaires. CEPENDANT, concernant le passage des Actes d’aujourd’hui, il n’est pas certain que les Samaritains aient jamais auparavant entendu parler de l’Esprit Saint…  

Toujours est-il qu’il ne faut pas voir dans ce passage des Actes deux sacrements distincts, baptême puis confirmation, mais bien plutôt un seul et unique baptême donné en 2 temps.
———–  
Notons qu’aujourd’hui encore, pour les baptêmes d’adultes, il est habituel de répartir les différents rites du baptême sur plusieurs célébrations.
************
Mais remarquons aussi que dans le cas des adultes, la confirmation a généralement lieu aussitôt après la conclusion du rite du baptême, lors de la même célébration…  

Certes l’Esprit Saint est donné en plénitude lors du baptême.
Mais c’est dans le sacrement de la confirmation qu’il prend son envol, qu’il s’épanche en surabondance de grâce.
Par la confirmation, la puissance de l’Esprit Saint reçu au baptême passe aux actes.
L’Esprit Saint n’est alors plus simplement présent pour le seul bien du baptisé mais il devient en lui agissant pour le salut du monde.
———-
L’eucharistie, pain pour la route, fournit alors l’énergie pour ce travail missionnaire auquel tout chrétien est employé.
Baptême, confirmation et eucharistie forment ainsi un tout : ils sont ensemble les sacrements de l’initiation chrétienne.
************
l’Esprit de vérité, [.] demeure auprès de vous, et il sera en vous.  

Cet unique Esprit du Père et du Fils Il est en nous !  

2Tm 1,6 C’est pourquoi je t’invite à raviver le don spirituel que Dieu a déposé en toi par l’imposition de mes mains.