Samedi 20 mai

Vous l’avez peut-être lu ou entendu : les cérémonies religieuses vont pouvoir reprendre dès ce samedi 23 mai selon des modalités fixées d’un décret paru dans la nuit au Journal officiel.
Un document de la Conférences des évêques de France présente des « dispositions pratiques pour les célébrations liturgiques ». Il est assez long (5 pages) parce qu’il couvre de nombreuses situations. Voici concrètement quelques dispositions qui nous sont plus particulièrement applicables.

Tout d’abord, le nombre de participants :
– Il n’y a pas à proprement parler de limitation du nombre d’entrées dans l’église mais la nécessité d’une distanciation correcte limite, de fait, le nombre des personnes pouvant participer à la célébration. Par exemple, le nombre de personnes pouvant participer à la messe à St Hérie et à la chapelle de la Providence n’est évidemment pas le même.

– Concrètement, il est nécessaire de laisser au moins 1 mètre entre chaque personne, excepté pour les couples et les familles. Par exemple, dans les premiers rangs à St Hérie, cela correspond à 2 personnes par banc, une de chaque côté. Quelle que soit l’église, un rang sur deux ne sera pas utilisé.

Compte-tenu du nombre de personnes participant habituellement à nos messes dominicales (hélas pas des centaines) et du nombre et de la localisation des messes prévues à partir du week-end de la Pentecôte (30 et 31 mai), cela ne devrait pas poser de problème.

Vous serez accueillis à l’entrée de l’église où des indications de placement adaptées vous seront données.

Une série de consignes :

– Nécessité pour chaque personne de porter un masque.
– Obligation de se laver les mains au gel hydro alcoolique en entrant dans l’église. (Apporter son gel avec soi)
– Respect du sens de circulation et des consignes d’entrée et de sortie, pour éviter que les personnes ne se croisent de trop près.
– Comme nous en avons pris l’habitude, tousser ou éternuer dans notre manche
– Ne pas se serrer les mains ou s’embrasser pour se saluer, ni accolade. Ceci est valable à l’intérieur de l’église mais également sur les parvis … Et bien entendu pour le geste de paix.
– les feuilles de messe, qui seront distribuées par des personnes s’étant désinfecté les mains, seront emportées par les participants et non laissées sur place.

Il est de l’intérêt de chacun et de tous de respecter ces consignes, de façon à éviter la transmission du virus qui circule encore, même si nous sommes dans une zone très « verte ». Cela permettre à ceux qui ont peur (et ils en ont parfaitement le droit) de se sentir rassurés et contribuera à une bonne image de nos communautés …

Cette semaine l’Eglise fête le 5ème anniversaire de l’encyclique Laudato Si’ . L’Eglise de France débute un webzine intitulé « Tout est lié », consacré à l’écologie intégrale dont le premier numéro vient de paraître :  https://toutestlie.catholique.fr/ .

Sur le même sujet, Patrick Richard a composé un nouveau chant intitulé : Laudato Si’ (Sois loué, Dieu créateur) que vous pouvez retrouver sur https://www.youtube.com/watch?v=R28a6eHGf_8

Jeudi 7 mai 2020

A partir de lundi prochain, 11 mai, nous entamons une nouvelle phase de la prévention de l’épidémie liée au coronavirus.

Il sera possible de se déplacer dans un rayon de 100 km sans attestation et donc de se rendre visite ou de se rencontrer, en petits groupes (maximum de 10 personnes), tout en respectant les gestes barrières que nous avons eu le temps d’apprendre …

Les messes publiques devraient être autorisés à partir du 29 mai, juste avant la Pentecôte.

Tous, nous avons besoin de mettre des mots sur ce que nous avons vécu. Nous voudrions ouvrir symboliquement sur notre paroisse « le grand livre des témoins » en vous invitant, même anonymement si vous le voulez, à écrire quelque chose de votre vie en cette période de confinement.

  • Comment avez-vous vécu cette période de confinement ? et comment la vivez-vous actuellement ? Quelles difficultés ? Quelles découvertes ?
  • Comment avez-vous vécu (ou vivez-vous) votre foi ou votre non-foi ? Si vous êtes croyant, comment se fait votre rencontre avec le Christ ? Comment la foi vous aide-t-elle à vivre ?  A quoi, cette foi vous engage-t-elle ? D’autres, au contraire, pourront nous dire comment cette période les a fâchés un peu plus avec Dieu …
  • En quoi l’Eglise vous a-t-elle aidé en cette période ? ou comment aurait-elle pu vous aider ? Qu’attendez-vous d’elle aujourd’hui ?

Vous pouvez adresser votre contribution par tout moyen à votre convenance : appel téléphonique au 05 46 58 51 82 ; message au 06 77 75 85 36 ; mail à paroisse-matha@ orange.fr ; courrier ou mot dans la boite aux lettre paroissiale : 25 rue de St Hérie 17160 Matha ou dans la boite aux lettres du relais paroissial de votre village …

Qu’est-ce qui nous a manqué avec la suspension des messes en public ? la rencontre communautaire ? les relations amicales ? la communion au Corps du Christ ? Peut-être un peu tout cela, différemment pour les uns et les autres ?

L’équipe pastorale propose pour vous tous :

  • Des petites (moins de 10 personnes) équipes locales se réunissent une fois par semaine pour partager et se nourrir de la Parole de Dieu sur la base d’un texte et de fiches spirituelles. Chaque semaine, un passage des Actes des Apôtres nous sera proposé (en lien avec les prêtres du doyenné) pour nous préparer à la Pentecôte. Cette rencontre autour de la parole de Dieu peut se faire dans l’église du village, en respectant les gestes barrières.
  • Chaque semaine jusqu’à la Pentecôte quelques membres de la communauté sont missionnés pour apporter la communion aux personnes qui en font la demande. A ce titre ils exercent ce qu’on appelle le « ministère extraordinaire de l’Eucharistie ». En fait, certains en avaient l’habitude pour quelques personnes âgées ou malades. Il s’agit de l’étendre pour cette période.  

Ces deux propositions reposent sur l’organisation de la paroisse (c’est la mission de l’équipe pastorale) mais aussi, et peut-être surtout, sur des relais dans les villages ou groupes de villages … Les relais paroissiaux vont être sollicités en priorité, mais d’autres peuvent apporter leur contribution.

En cette période particulièrement, il est souhaitable que nos églises puissent être ouvertes pour que les uns ou les autres puissent venir s’y recueillir. L’église St Hérie est ouverte tous les jours de 9 à 19 h.

Dans la période précédant Pâques, vous avez été « privés » de la célébration pénitentielle prévue initialement le 1er avril. Pour certains d’entre vous, cela peut-être un manque. Pour cela, Guy sera à votre disposition le samedi de 10 à 12 h à St Hérie pour le sacrement de la réconciliation ou simplement pour un échange. Si un autre moment vous convient mieux, n’hésitez pas …

Après le 29 mai, c’est-à-dire pour le dimanche de la Pentecôte, nous avons prévu un planning de messes pour juin avec 4 messes dominicales : une messe le samedi soir dans un village, trois messes le dimanche dont une messe à 9 h 30 à la Chapelle de la Providence, retransmise sur Internet, une messe à 11 h dans un village et une messe à 18 h 30 à Matha-St Hérie.

Pourquoi 4 messes dominicales ? Ne sachant pas quelles seront les contraintes négociées entre l’épiscopat et le gouvernement, mais devant donner des dates pour le Fil de l’Antenne, nous avons pris l’option de célébrer la messe avec des groupes restreints, répartis sur le territoire de la paroisse.

Pourquoi une messe du dimanche à 9 h 30 retransmise sur Internet ? Il est possible que certains paroissiens souhaiteront maintenir une forme de confinement encore un peu de temps. Cette solution permet de s’associer à la messe paroissiale, tout comme il permet de rejoindre une communauté plus vaste à la télévision.

D’ici là, les dimanche 17 et 24 mai, nous renouvelons une messe paroissiale retransmise par Internet le dimanche à 10 h. L’adresse de la paroisse sur YouTube est https://www.youtube.com/channel/UCIZq81PGejZurM6qiSUrzQw.
Le jeudi 21 mai, pour la fête de l’Ascension, elle aura lieu dans les mêmes conditions à 18 h 30.

Mercredi 29 avril
Oups … je n’ai rien mis depuis le 14 avril.

En ce mercredi 29 avril matin, nous en connaissons un peu plus sur le « plan de déconfinement », même si des précisions sont encore attendues, notamment pour les écoles …

Nous savons notamment que les rassemblements religieux ne seront pas autorisés avant le 2 juin. Dans un communiqué, le Conseil permanent des évêques de France « prend acte avec regret de cette date qui est imposée aux catholiques et à toutes les religions de notre pays. Nous partageons le souci du Gouvernement de limiter au maximum la circulation de l’épidémie, mais nous voyons mal que la pratique ordinaire de la messe favorise la propagation du virus et gène le respect des gestes barrières plus que bien des activités qui reprendront bientôt. »

Dans l’évangile du jour (Mt 11,25-30), Jésus invite les petits, ceux qui peinent sous le poids des fardeaux de la vie à venir à lui, et, lui, leur procureras le repos, le repos du cœur. Il nous propose à tous de marcher à côté de lui, aux côtés de ceux qui ploient  sous les fardeaux en nous souvenant que nous ne sommes pas seuls.

Lundi matin, j’ai lu avec intérêt deux articles du journal la Croix reprenant des paroles du pape François.

Dans l’un d’entre eux, il attire l’attention sur les ravages que provoque aussi la malaria (ou paludisme) dans le monde, alors que les efforts se concentrent sur le Covid-19. En 2017, 219 millions de personnes ont été infectées dans le monde en 2017, 435 000 en sont mortes et plus de 90 % des victimes sont africaines.

Si je fais écho à ces propos, c’est pour nous inviter (moi le premier) à regarder aussi au-delà de notre horizon habituel.
Et cet accent mis sur la malaria me rappelle un souvenir personnel. En 1986/87, après une dizaine d’années d’expérience comme médecin du travail, notamment dans le mines, j’étais « retourné à l’école », à Montréal où j’avais des collègues étudiants canadiens bien sûr, mais aussi d’ailleurs. Je me souviens notamment d’Oscar et de Miguel, médecins au Vénézuéla, Dalsu, de Turquie et X.. du Nigéria. Ils parlaient des ravages et des traitements du paludisme dans leur pays, alors que moi je n’avais jamais rencontré cette maladie. Quelle ouverture …

Dans l’autre article, François propose de prier le chapelet durant la totalité du mois de mai, traditionnellement dédié à Marie. Il nous dit que « Contempler ensemble le visage du Christ avec le cœur de Marie, notre Mère, nous rendra encore plus unis en tant que famille spirituelle et nous aidera à surmonter cette épreuve. » Il joint à sa lettre deux prières qu’il a personnellement rédigées, et dont « La Croix » publie ici le texte intégral.

Mardi 14 avril
Le Christ est ressuscité ! Alléluia !
Nous sommes repartis pour une nouvelle semaine de confinement et nous savons, même si nous nous en doutions, qu’elle sera suivie d’autres… Il nous faut donc continuer à nous adapter à la situation.

Ce matin, l’une d’entre vous m’a dit qu’elle était « ventilée ». J’ai été rassuré en apprenant que c’était par le vent dans la vigne ; c’est quand même mieux que ventilée en réanimation … Elle m’a redit qu’elle n’était pas vraiment confinée, puisque travaillant dehors mais que le manque de relations devenait pesant.

Ce matin aussi, une mère de famille institutrice, m’a dit sa crainte et celle de ses collègues devant la reprise de l’école le 11 mai, tout en comprenant … Nous allons avoir besoin d’ajustements …

Ce soir, nous allons avoir une réunion de préparation au baptême en visio-réunion. Certains parents sont demandeurs, d’autres vont peut-être reporter et le baptême et la préparation. Là encore, il nous faut nous adapter …

Dans l’évangile de ce jour (Jn 20,11-18), nous voyons Marie-Madeleine, retournée au tombeau après avoir prévenu Pierre et le disciple aimé, rencontrer Jésus. Elle le reconnait parce qu’il l’appelle par son prénom « Marie ». Nous aussi, Jésus nous appelle par nos prénoms au cœur de nos rencontres. Comment reconnaitre sa voix ?

Connaissez-vous https://prieenchemin.org/ , une application de méditation de l’évangile de chaque jour, d’inspiration ignatienne ? Elle existe aussi sous la forme d’une application pour smartphone. Je l’ai signalée à l’une d’entre vous qui, depuis, s’y connecte.

La qualité technique des retransmissions de célébrations ( https://www.youtube.com/results?search_query=Paroisse+du+pays+de+matha ) est très variable. Autant celle de la Vigile pascale était satisfaisante, autant celle de la messe de dimanche était un échec du point de vue son. Nous n’avions pas refait les réglages d’un jour à l’autre. Cet échec nous apprend, nous rend humbles … Elle avait été préparée par les membres du groupe de lecture de l’évangile de Luc (et des Actes) de Macqueville/Siecq et nous les en remercions… Au-delà de la célébration elle-même, cette démarche permet une réelle participation des uns et des autres et nous aide à “faire communauté”.

Bernadette s’est inscrite en début de confinement à des formations du centre Jean-Baptiste Souzy et elle témoigne :
« Pour vous ressourcer et vous nourrir spirituellement chaque lundi de 9h à 11h30, vous pouvez suivre en ligne, comme moi, les cours de théologie en ligne de JB Souzy.  Ce me fut, une excellente manière d’approfondir, voire de découvrir la théologie de St Paul qui marque toute notre théologie actuelle, théologie construite autour de la mort et de la résurrection du Christ. Mais aussi, la prière et les mots de la foi : comment prier ? avec Père Jean-Pierre Samoride. Sans oublier la théologie sacramentaire et la vigile pascale (Père Guillaume Salin). Lundi prochain (13 avril) ce sera :”De la révolution française à la loi de Séparation de 1905″ avec Père Yves Blomme.
Vous repartirez rempli de Joie, d’amour et d’espérance pour affronter la semaine et vous tourner par la prière vers toutes celles et ceux qui en ont besoin.
Il est encore possible de s’inscrire en envoyant un mail à jbsouzy@wanadoo.fr »

Samedi 11 avril : Samedi Saint
l’Église nous invite à se tenir dans la prière confiante, dans l’attente de la résurrection du Seigneur.

Voici une prière dans l’office des lectures de ce jour :

Près de la tombe scellée                  
les gardes veillent ;
et pourquoi, si la vie est vaincue ?
Mais en ton cœur, Vierge Marie,
quelle espérance veille ?
Comme jadis dans le Temple,
retrouveras-tu, au troisième jour,
celui que tu appelles dans la nuit :
   « Lève-toi, bien-aimé,
   montre-moi ton visage. »

R/ Lève-toi, bien-aimé,
montre-nous ton visage.

J’ai cherché celui que mon cœur aime,
je l’ai cherché sans le trouver.

Avant que souffle la brise du jour,
que les ténèbres disparaissent, reviens !

Réveille-toi, mon bien-aimé,
voici l’heure de ton bon plaisir.

Ce soir à 21 h, nous célébrerons ensemble la Vigile pascale (ou veillée pascale) retransmise sur Internet. Bien sûr, nous ne sommes qu’une partie de la communauté paroissiale, mais les autres sont dans nos cœurs, unis en prière, et réciproquement.
Comme hier, le lien sera adressé entre 20 h 30 et 20 h 45 aux paroissiens dont l’adresse mail est connue… Si vous ne faites pas partie de ceux-ci, vous pouvez donner votre adresse à paroisse-matha@orange.fr.

Au fait, comment vous installez-vous pour suivre la messe sur écran (que ce soit notre retransmission ou la messe à la télé) ? Vous trouverez un article de « la Croix » à ce sujet : https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Confinement-paroissiens-participent-messe-devant-leur-ecran-2020-04-10-1201088888

Demain dimanche, notre messe paroissiale sera à 10 h. Des informations vous seront transmises en début de matinée.

Jeudi 9 avril : aujourd’hui, Jeudi Saint nous fêtons l’Institution de l’Eucharistie.

Hier, une dame très âgée me disait. « Je ne suis pas à plaindre. Mes voisins me font les courses et les amènent à ma porte. Et moi, je fais un gâteau que je partage et je leur amène à la fenêtre … » Ceci est peut-être banal et, « en temps normal », on l’aurait pas relevé mais, en ces jours, ces solidarités qui se manifestent par du partage réciproque nous rappellent la communion (union avec) à laquelle nous sommes appelés.

Ce soir, à 18 h 30, nous allons célébrer la messe en mémoire de la Cène du Seigneur depuis la Chapelle de la Providence, retransmise sur Internet : https://youtu.be/bBCbHLxOoP8 . Nous avons fait des tests deux soirs de suite, le flux Internet était bon et Alice a configuré nos appareils : la retransmission devrait être bonne. Plusieurs paroissiens, y compris des jeunes, ont enregistré les textes des lectures et participent ainsi à une action liturgique communautaire.

Parmi nos amis qui n’ont pas Internet, l’une d’entre elle me disait hier qu’elle se nourrissait de la lecture et de la méditation de Prions en Eglise (et d’autres de Magnificat).

Mardi 7 avril
Cela fait presque une semaine sans message posté, mais les paroissiens dont l’adresse mail est connue, en ont reçu … Si vous ne faites pas partie de ceux-ci, vous pouvez donner votre adresse à paroisse-matha@orange.fr.

Avant-hier, dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur, vous n’avez pas pu suivre la messe célébrée à St Hérie dans des conditions satisfaisantes : nombreuses coupures, mauvaise qualité du son et de l’image, coupure finale au moment de l’offertoire … Heureusement, vous avez pu basculer sur la messe de France 2. Veuillez nous excuser pour ces désagréments. La raison en est certainement la mauvaise liaison avec le réseau 4G. En effet, dans l’église St Hérie, on est connecté sur Dieu (ailleurs aussi …) mais pas avec une connexion fiable avec Internet.

Il nous reste 2 solutions : la chapelle de la Providence et la maison paroissiale. Nous allons faire des tests et proposons de maintenir notre rendez-vous pour jeudi 9 avril à 18 h 30. C’est le Jeudi Saint et la messe du soir est en mémoire de la Cène du Seigneur. Le lien sur Internet est :  https://youtu.be/bBCbHLxOoP8

Nous avons béni du buis : assez pour chaque famille. Inutile de venir le chercher à la maison paroissiale ; ce serait rompre inutilement le confinement qui est nécessaire pour venir à bout de l’épidémie. Et cela n’aurait pas beaucoup de sens. En effet, ce buis nous rappelle la foule qui acclamait Jésus dans son entrée à Jérusalem, quelques jours avant sa Passion. Quand le confinement sera levé, nous célébrerons une messe solennelle, pleine de joie et à ce moment-là, nous pourrons venir en procession célébrer le Christ ressuscité, avec ces rameaux de buis …

Si certains ont du temps disponible pendant ce confinement, ce n’est pas le cas pour beaucoup. Nous pensons en particulier à tous ceux qui travaillent dans les vignes ou dans les champs, à celles et ceux qui assurent les services essentiels, aux parents qui, tant bien que mal, essayent d’assurer le suivi scolaire de leurs enfants…

Ceux-là n’ont certainement pas le temps de lire ce qui vous est envoyé… Pour les autres, je vous ai sélectionné un article du journal La Croix. En ces temps de confinement et à l’orée de la Semaine sainte, Mgr Nicolas Lhernould, évêque de Constantine, invite à réfléchir sur « l’eucharistie du cœur » dans un article intitulé « Offrir tout l’homme au Père sur l’autel de nos cœurs ». J’espère qu’il vous plaira ; moi, en tout cas, il m’a « parlé ».
https://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/Mgr-Nicolas-Lhernould-Offrir-tout-lhomme-Pere-lautel-coeurs-2020-04-06-1201088087

Et pourquoi pas un chant de méditation « Dieu ne peut que donner son amour » de Taizé. Les paroles du refrain « Dieu ne peut que donner son amour, notre Dieu est tendresse ! »
https://www.youtube.com/watch?v=IcHomdR_w6k
Attention à la place du mot « que » en l’écoutant. Ce n’est pas « Dieu ne peut donner que son amour », mais « Dieu ne peut que donner son amour ».
Bonne journée à tous.

Mercredi 1er avril.
Ne cherchez pas de poisson d’avril dans ce message… Il n’y en a pas.

En ce jour, nous voudrions partager notre souci commun de présence « en esprit » les uns auprès des autres et notamment auprès des personnes âgées dépendantes.
– L’une d’entre vous me partage ses soucis avec ses parents : « Les aides à domicile sont malades les unes après les autres : fièvre, toux et maux de tête, grande fatigue ! Même si elles ne sont as dépistées, on imagine bien ce qu’elles ont.  Alors on prend le relais … »
– Une autre, aide à domicile, me dit « J’ai beaucoup de travail actuellement. Des collègues sont arrêtées pour garder les enfants. J’espère que je vais pouvoir faire face à cette charge de travail.   J’en demande l’aide à Marie notre mère. »
– Depuis hier après-midi, les résidents de la maison de retraite de Matha sont confinées dans leurs chambres. Ils vont bien ; il n’y a pas de malade. 

L’évangile du jour (Jean 8,31-42) est un peu compliqué à comprendre. Il est inclus dans une longue discussion de Jésus avec les pharisiens (les juifs). La controverse se terminera dans le texte que nous lirons demain par une nouvelle affirmation de Jésus révélant son identité divine.

Nous pouvons méditer ces quelques versets :
« Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. » … « Si donc le Fils vous rend libres, réellement vous serez libres. »

Nous pouvons aussi reprendre l’antienne de l’évangile :
R/ « Ta parole, Seigneur, est vérité et ta loi, délivrance.
Heureux ceux qui ont entendu la Parole dans un cœur bon et généreux, qui la retiennent et portent du fruit par leur persévérance. » R/

Dimanche, ce sera le dimanche des Rameaux. Bien entendu, il n’est pas possible que chacun vienne avec sa (ses) branche(s) de rameaux mais nous vous proposons la chose suivante : si vous avez du buis chez vous (il semble que cette année, il y ait beaucoup de buis et du beau) ET que vous venez faire des courses à Matha avant dimanche, vous pouvez en déposer au fond de l’église St Hérie pour le mettre en commun. Il sera béni dimanche au cours de la messe et, lorsque nous pourrons nous retrouver à la fin du confinement, chacun pourra repartir avec une branche. Après le « repas partagé » nous proposons le « rameau partagé ».

Dimanche la messe sera retransmise sur Internet comme dimanche dernier. Il est probable qu’elle soit concélébrée avec le P. Eric. Voici les horaires des célébrations paroissiales de la semaine sainte sur Internet :

  • Dimanche 5 avril : dimanche des Rameux et de la Passion : 10 h
  • Jeudi 9 avril : Jeudi Saint : messe du soir en mémoire de la Cène du Seigneur : 18 h 30
  • Vendredi 10 avril : Vendredi Saint : la Passion du Seigneur : 18 h 30
  • Samedi 11 avril : Veillée pascale : 21 h
  • Dimanche 12 avril : Dimanche de Pâques : 10 h

Le diocèse de la Rochelle et Saintes nous propose des fiches pour célébrer la semaine sainte à domicile. Elles vous seront adressées par mail très prochainement.

Voici, en cadeau, un hymne « Dieu au-delà de tout créé » en paroles et musique (fichier joint). L’auteur en est Didier Rimaud, s.j. Il est chanté par les moines bénédictins de l’abbaye d’En Calcat :

Dieu au-delà de tout créé
Nous ne pouvions que t’appeler
L’Inconnaissable !
Béni sois-tu pour l’autre voix
Qui sait ton Nom, qui vient de toi
Et donne à notre humanité
De rendre Grâce !

Toi que nul homme n’a pu voir,
Nous te voyons prendre ta part
De nos souffrances.
Bénis sois-tu d’avoir montré
Sur le Visage bien aimé
Du Christ offert à nos regards
Ta gloire immense !

Toi que nul homme entendit,
Nous t’écoutons, Parole enfouie
Là où nous sommes !
Bénis sois-tu d’avoir semé
Dans l’univers à consacrer
Des mots qui parlent aujourd’hui
Et nous façonnent !

Toi que nul homme n’a touché,
Nous t’avons pris : l’Arbre est dressé
En pleine terre
Bénis sois-tu d’avoir remis
Entre les mains des plus petits
Ce corps où rien ne peut cacher
Ton cœur de Père !”

Mardi 31 mars.
Nous sommes encore au début de cette troisième semaine de confinement ; et nous sommes aussi dans la 5ème semaine de carême. Nous approchons de la semaine sainte : dimanche nous fêterons, d’une façon inhabituelle, cette fête des Rameaux qui habituellement draine de nombreux chrétiens dans nos églises.

Avant-hier, certains d’entre vous ont pu participer à la messe retransmise sur Internet et nous ont dit leur émotion, leur communion, leur merci pour ce temps réconfortant de prière … Nous préparons les célébrations de la semaine sainte en tenant compte de vos remarques et des propositions du diocèse.

Dimanche, 5ème dimanche de carême, notre quête aurait été reversée au CCFD-Terre Solidaire qui soutient partout dans le monde des projets de développement. Bien sûr, nous reporterons cette quête plus tard dans l’année, mais « plus que jamais, faisons preuve de solidarité face au défi mondial du coronavirus ». Vous pouvez suivre l’actualité du CCFD-Terre Solidaire et faire un don sur le site internet : https://ccfd-terresolidaire.org/

La prière d’ouverture du jour est : « Seigneur, accorde-nous la grâce de persévérer dans ta volonté ; afin qu’au long des jours, le peuple dévoué à ton service augmente en nombre et grandisse en sainteté. Par Jésus Christ … Amen »
En ces temps de confinement, nous avons bien besoin, jour après jour, de la grâce de la persévérance …

Nous pouvons aussi méditer cet extrait de l’évangile du jour (Jn 8, 21-30)
« Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme,
alors vous comprendrez que moi, JE SUIS,
et que je ne fais rien de moi-même ;
ce que je dis là,
je le dis comme le Père me l’a enseigné.
Celui qui m’a envoyé est avec moi ;
il ne m’a pas laissé seul,
parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. »

Parmi les solidarités qui se mettent en place (c’est une des grâces de cette période) soyons attentifs aux situations des couples en cette période de confinement et en particulier des couples fragiles.

Samedi 28 mars
Plusieurs d’entre vous ont témoigné de leur émotion d’avoir prié, hier soir, avec le Pape François, seul hier soir Place St Pierre. Seul sur la place mais unis à des millions de chrétiens.

Demain, dimanche 29 mars, nous vous proposons de suivre la messe paroissiale sur Internet.

Elle débutera à 10 h (et non à 11 h) pour vous éviter un choix trop difficile avec la messe télévisée sur France2. Vous pourrez-même participer aux 2 messes …

Pour vous associer, il suffit de se connecter sur le lien https://youtu.be/yNBbeBVFPB4 qui devrait être ouvert à 9 h 50 (donc un peu en avance permettant différents réglage).

Pendant ces messes à distance, à la télévision, à la radio, ou sur Internet, il n’est pas possible de recevoir la communion sous la forme habituelle. Cela nous permet de vivre temporairement la situation de nos frères et sœurs âgés ou malades qui ne peuvent se déplacer. Mais il est possible de recevoir ce qu’on appelle la “communion spirituelle” (ou “communion de désir”) par laquelle on reçoit l’effet du sacrement qui consiste à être spirituellement uni au Christ.

Jeudi 26 mars
Aujourd’hui, jeudi 26 mars, voici quelques mots du pape François :

« En ces jours où il est nécessaire de prier, prions davantage, pensons à prier de cette façon : avec la foi que le Seigneur peut intervenir, avec persévérance et avec courage … Le Seigneur ne déçoit pas : Il ne déçoit pas. Il nous fait attendre, Il prend son temps, mais Il ne déçoit pas ».

Hier, nous avons répondu à son appel à prier ensemble le Notre Père à midi. Le soir c’est à l’appel des évêques de France que nous avons allumé des bougies à nos fenêtres (photo jointe) pendant que les cloches sonnaient dans plusieurs des églises de nos villages (et même à Marestay – à la main).

Demain vendredi soir, place Saint-Pierre, le pape nous invite à nous associer spirituellement à une prière au cours de laquelle il donnera de manière exceptionnelle la bénédiction urbi et orbi. (précisions demain)

Continuons à vivre le mieux possible cette période de confinement en pensant aux uns et aux autres.

Une église au plus près de ses paroissiens… même pendant le confinement !
Appel à témoignages

Face à la situation actuelle, nombreux habitants de nos communes ont dû revoir leur mode de vie. La plupart des parents doivent réorganiser leurs journées pour travailler à la maison tout en s’occupant des enfants. En effet, depuis le 16 mars 2020, les crèches et écoles de toute la France sont fermées. Face à cette décision, les parents ont dû s’adapter et s’organiser. La plupart doivent travailler à la maison tout en s’occupant des enfants. Un quotidien chamboulé. Après ces premiers jours de confinement, nous serions ravis de recevoir vos témoignages afin de savoir comment vous vivez le confinement avec les enfants,comment se passe « l’école à la maison », quelles sont les difficultés rencontrées, comment vos enfants se sont adaptés à cette situation, etc.Nous lançons aujourd’hui cet appel à témoignages,pour être présent même à distance, vous écouter et vous aider,comme nous le pourrons. Tous les témoignages sont les bienvenus. Les grands-parents,arrière-grands-parents peuvent nous dire ce qu’ils perçoivent dans les messages de leurs familles …
(il suffit d’adresser un mail à paroisse-matha@orange.fr ou un SMS au 0677758536.)
L’équipe pastorale

Mercredi 25 mars
Aujourd’hui fête de l’Annonciation.
Marie accueille ces paroles de l’ange: « Le Seigneur est avec toi. Tu as trouvé grâce auprès de Dieu ». C’est sur ces paroles fondatrices qu’elle s’appuie pour dire oui. Il y a une chose dont Marie est sûre pour reprendre les paroles d’Isaïe c’est qu’elle a du prix aux yeux de Dieu et qu’Il l’aime. Quoi qu’il puisse lui arriver par la suite, Marie n’a rien à craindre puisqu’elle est dans la main du Seigneur et invitée à y demeurer pour toujours.
Nous ne savons pas ce que sera demain. Mais il y a une chose aujourd’hui dont nous sommes sûrs, c’est que le Seigneur est avec nous et que nous aussi nous trouvons grâce à ses yeux, nous aussi nous sommes aimés par Lui et précieux.

– à midi, à la demande du pape François, nous prions en communion avec tous les chrétiens la prière du Notre Père.
– à 19h30, alors que les cloches des églises de France sonneront, nous déposerons une bougie allumée sur nos fenêtres pour manifester notre communion avec tous les soignants et notre proximité avec ceux qui souffrent.

Mardi 24 mars
Aujourd’hui, messe avec les résidents de la maison de retraite de Matha, en communication avec Skype. Ils vont bien et ont des (bonnes) nouvelles de leurs familles. Au cours de cette messe nous avons prié ensemble pour tous les malades et leurs soignants. Ils sont toujours ravis de la messe en EHPAD et en particulier aujourd’hui, en cette période de confinement.

Dimanche 22 mars
Ce dimanche j’ai célébré la messe seul dans l’église St Hérie à 11 h. La veille, j’avais informé les paroissiens connectés et plusieurs m’ont adressé des intentions de prières. Sur l’autel, j’avais devant moi des photos de paroissiens ou groupes de paroissiens. Ainsi je n’étais pas seul, mais nous étions en liens …

Dimanche 15 mars
Chers paroissiens
Depuis jeudi des mesures radicales ont été décidées et annoncées par le gouvernement et le président de la République pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Suite aux derniers éléments apportés par le gouvernement hier, samedi soir, toutes les assemblées paroissiales même de moins de 100 personnes sont interdites.

Il n’y a donc plus célébration de messe paroissiale possible, ni en semaine ni le dimanche.

La Conférence des évêques de France et notre évêque ont émis des recommandations allant dans le même sens. Nous ne pouvons pas ne pas les prendre au sérieux. Nous nous devons d’être solidaires plus particulièrement des plus fragiles et des plus exposés au virus. Ne paniquons pas, ne tombons pas dans la peur mais appliquons ces gestes de prudence qui , si nous les respectons, limiterons les contagions.

En toute période d’épidémie, les chrétiens n’ont jamais perdu l’espérance que le Seigneur les accompagne et les soutient. Dans la prière ils ont, non seulement gardé l’espérance mais aussi trouvé des forces pour accompagner les plus fragiles, les porter et les soigner.

Pour nous permettre de « nous serrer les coudes » au sein de la communauté et éviter les solitudes, nous vous proposons un temps de prière communautaire quotidien, à domicile, mais en même temps : chaque jour à 18 h 30.

Pour faciliter ce temps de prière, nous vous proposons de méditer chaque jour sur l’évangile de dimanche prochain à l’aide l’application Vers Dimanche : https://versdimanche.com/

Nous sommes tous invités à être attentifs aux personnes isolées, confinées, fragilisées qui nous entourent. N’hésitez pas à nous signaler les personnes à visiter ou à appeler, et ou qui souhaiteraient recevoir la communion en respectant les consignes sanitaires.

Tout au long de la semaine vous pouvez adresser à la paroisse :
– par téléphone : 05 46 58 51 82 ou 06 77 75 85 36
– par mail à paroisse-matha@orange.fr 

L’église St Hérie, ainsi que d’autres églises dans nos villages, est ouverte toute la journée. Vous pouvez venir y prier, devant le Saint Sacrement …

Nous continuerons de vous informer de l’évolution des choses et de vous communiquer les décisions que nous aurons prises en équipe.

Que ce temps si particulier durant le carême nous invite aussi à toujours plus nous attacher au Seigneur. Il nous donne la confiance et la force pour demeurer dans l’espérance.  

Guy Auburtin, curé, Alice, Bernadette et Georges,
l’équipe pastorale de la paroisse  du Pays de Matha