Accueil

Bienvenue dans le Doyenné de La plaine d’Aunis !

Le doyenné de la plaine d’Aunis comprend six paroisses pour une population de 105.000 habitants environ.
Le nord du doyenné fait parti du Marais-Poitevin, la parti maritime à l’est qui donne dans la baie de l’Aiguillon (activité importante de production moules), avec sa station balnéaire Châtelaillon qui double de population l’été.
Au sud, s’étend la plaine céréalière.
Trois établissements scolaires catholiques sont implantés dans le doyenné : Marie-Eustelle à Marans, Jeanne-d’Arc à Surgères, Saint Sacrement à Aigrefeuille.
Un doyenné accueillant, ou il fait bon vivre. N’hésitez pas a vous y arrêter.

Localiser ma paroisse

Retrouvez
les doyennés

Et leurs paroisses

Description

Je soutiens mon église

Évangile du jour

En ce temps-là,
    comme une grande foule se rassemblait,
et que de chaque ville on venait vers Jésus,
il dit dans une parabole :
    « Le semeur sortit pour semer la semence,
et comme il semait, il en tomba au bord du chemin.
Les passants la piétinèrent,
et les oiseaux du ciel mangèrent tout.
    Il en tomba aussi dans les pierres,
elle poussa et elle sécha parce qu’elle n’avait pas d’humidité.
    Il en tomba aussi au milieu des ronces,
et les ronces, en poussant avec elle, l’étouffèrent.
    Il en tomba enfin dans la bonne terre,
elle poussa et elle donna du fruit au centuple. »
Disant cela, il éleva la voix :
« Celui qui a des oreilles pour entendre,
qu’il entende ! »

    Ses disciples lui demandaient ce que signifiait cette parabole.
    Il leur déclara :
« À vous il est donné de connaître les mystères du royaume de Dieu,
mais les autres n’ont que les paraboles.
Ainsi, comme il est écrit :
Ils regardent sans regarder,
ils entendent sans comprendre.

    Voici ce que signifie la parabole.
La semence, c’est la parole de Dieu.
    Il y a ceux qui sont au bord du chemin :
ceux-là ont entendu ;
puis le diable survient
et il enlève de leur cœur la Parole,
pour les empêcher de croire et d’être sauvés.
    Il y a ceux qui sont dans les pierres :
lorsqu’ils entendent, ils accueillent la Parole avec joie ;
mais ils n’ont pas de racines,
ils croient pour un moment
et, au moment de l’épreuve, ils abandonnent.
    Ce qui est tombé dans les ronces,
ce sont les gens qui ont entendu,
mais qui sont étouffés, chemin faisant,
par les soucis, la richesse
et les plaisirs de la vie,
et ne parviennent pas à maturité.
    Et ce qui est tombé dans la bonne terre,
ce sont les gens qui ont entendu la Parole
dans un cœur bon et généreux,
qui la retiennent
et portent du fruit par leur persévérance. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.