Haïti : “les nouvelles sont rassurantes”, confie le père Sermonfils Auguste

12 Avr 2021

Les nouvelles des catholiques enlevés dimanche matin 11 avril en périphérie de Port-aux-Prince (Haïti) sont “rassurantes”, a confié le père Sermonfils Auguste, membre de la société des prêtres de Saint-Jacques, le 12 avril. Pour celui qui est aussi vicaire épiscopal du diocèse de La Rochelle, son pays est en train de “payer les conséquences de plusieurs années d’ingérence de l’Etat” mais verra bientôt “le bout du tunnel”.

Sept religieux et prêtres ont été enlevés par un gang en Haïti. Parmi eux, le père Joseph Evens, ancien curé de Tonnay-Charente. Avez-vous des nouvelles récentes ?

J’ai régulièrement des nouvelles de mes frères et sœurs kidnappés en Haïti le dimanche 11 avril vers 9h en allant participer à l’installation d’un confrère de notre famille missionnaire. Les négociations sont en cours. Les nouvelles sont rassurantes. Mais je ne peux pas en dire plus. Tout simplement, nous sommes restés confiants tout en espérant qu’ils seront libérés très rapidement. Nous continuons de prier. Car rien n’est impossible à Dieu (Luc 1,37)

Quelle est la situation politique dans le pays en ce moment ?

La situation politique en Haïti est sombre. Le pays s’enfonce chaque jour davantage dans la misère. Le pays fait face à la violence aveugle des gangs et des bandits armés qui opèrent quotidiennement dans la capitale. Les institutions de l’Etat sont fragilisées. Malheureusement, les dirigeants sont incapables de stabiliser la situation. D’ailleurs si personne n’est épargné des gangs armés dans le pays, c’est parce que les dirigeants, depuis plus de trente ans, n’assument pas leur responsabilité. Aujourd’hui, nous sommes en train de payer les conséquences de plusieurs années de mauvaise gestion de l’Etat.

Quelle peut être l’issue de ces tensions ?

Je suis certain qu’Haïti verra le bout du tunnel. Toutefois, le pays pourra sortir de cette situation chaotique si les cœurs ne changent pas. Il faut un changement en profondeur de la manière de gouverner en Haïti. L’issue de toutes ces tensions qui existent en Haïti dépend des Haïtiens eux-mêmes. Ils doivent travailler pour une fraternité effective, spirituelle. Tous les acteurs doivent s’engager dans le combat pour le redressement du pays.  Les pays amis peuvent  aider à leur manière. Mais la solution est entre les mains de mes frères, Haïtiens !

À découvrir aussi …

(Re)découvrir les paraboles

(Re)découvrir les paraboles

Le mardi 29 novembre, de de 9h30 à 16h à la maison diocésaine à Saintes (6 allée du séminaire), le Pôle Annonce de la Foi propose une formation biblique sur les paraboles, avec le P. Pascal-Grégoire Delage. Cette formation est ouverte à tous et...

lire plus
Prendre de la hauteur sur sa vie

Prendre de la hauteur sur sa vie

Les Soeurs de la Sainte Croix de Jérusalem proposent à des jeunes jusqu'à 35 ans, jeunes professionnels ou étudiants, de prendre un temps de pause, de réflexion, de rencontres et de service auprès de jeunes.  

lire plus