FICHES DE CARÊME 2022

Chers amis,

Nous entrons dans le temps liturgique du carême par le jeûne et la prière ce mercredi des Cendres. Ce temps liturgique est une étape qui prépare nos cœurs, nos esprits et notre corps à vivre pleinement et en vérité la joie de Pâques, à accueillir sur nos visages les rayons lumineux du matin de Pâques. Tout est possible, l’espérance, les intuitions nouvelles sous la motion de l’Esprit, le grand changement. C’est l’heure des surprises de l’Esprit, ce sera bientôt l’heure de l’action pour un monde plus beau, pour un monde d’amour.

Pour cela, nous sommes aidés par l’accompagnement de la Parole de Dieu et des sacrements de l’Église. Il ne s’agit pas de religiosité, il s’agit de la cohérence de notre vie personnelle dont nous cherchons l’unité. C’est la condition nécessaire du vrai bonheur, de notre paix intérieure, qui se nourrit du renouveau auquel notre Seigneur nous invite !

Lors de l’entrée en carême, lorsque le prêtre impose les cendres sur notre front, il nous dit « Changez vos cœurs, croyez à l’évangile », ce renouveau n’est pas une nouvelle peau, c’est le don, par pure grâce de Dieu, d’une vie nouvelle dans l’Esprit, déjà reçue le jour de notre baptême. Nous voulons donner à ce sacrement la splendeur et la force que l’Esprit a mises en nous et que nous avons laissées sommeiller

– Dieu nous aime, il aime l’homme depuis la nuit des temps. Son amour est tendresse et fidélité, aujourd’hui comme hier. Sachons le découvrir et y répondre. L’amour de Dieu est gratuit, c’est une grâce. Dieu, notre Père, fait de toute l’humanité une communauté de frères et de sœurs et il a, lui-même en Jésus, le visage du plus grand des hommes, vrai Dieu et vrai homme, et le visage du plus petit, puisqu’il est mort sur le bois de la croix. Chaque blessure, offense, injustice commise aux plus petits, par notre péché, nous fait voir le linge de Véronique.

– Notre Dieu miséricordieux ne compte pas à la manière des hommes, il n’a pas de boulier dans ses mains. Il accueille à toute heure, il pardonne les fautes. Il ne regarde pas le passé. Il sait que nous sommes capables de conversion et de retour vers lui.

– Dieu est amour, nous dit Saint-Jean. C’est cet amour qui nous fait grandir, parce que notre Seigneur nous aime tel que nous sommes et place notre vie en perspective, il veut faire de nous des hommes nouveaux, des hommes et des femmes donnés à ce monde pour qu’il soit plus beau, plus juste, pour que la vie puisse apparaître. Nous sentons bien que nous sommes souvent en contradiction avec les « valeurs » du monde, parce que la vie dans l’Esprit nous maintient dans ce monde, nous invite à l’aimer pour qu’il change. Pour cette mission qui est la nôtre, le carême, c’est-à-dire, la prière, le jeûne, le partage, la réconciliation avec notre Seigneur, nous prépare à la conversion nécessaire. La vie de disciple du Christ est un abandon confiant à la volonté du Père. Entrons dans ce temps privilégié pour nous rapprocher de Dieu et faire le pari du renouveau pour chacun d’entre nous ! « Revenons au Seigneur notre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour. » Joël 2, 12-13. Bonne entrée en carême, bonne marche vers la lumière de Pâques !

+ Georges Colomb Évêque de La Rochelle et Saintes

Vous trouverez ci-dessous les différentes fiches qui vous accompagneront pendant le temps du Carême.

En cliquant dessus, vous pourrez les ouvrir, les télécharger et les imprimer.