Deux ordinations dans le diocèse en 2021

6 Juin 2021

En juin 2021, le diocèse de La Rochelle comptera un nouveau prêtre et un nouveau diacre. Moïse Kiasa sera ordonné prêtre le 12 juin et Rémi Delprat, diacre, le 19 juin.

Originaire du Congo, Moïse Kiasa sera ordonné prêtre pour le diocèse de La Rochelle le samedi 12 juin 2021 à 10 h à la cathédrale Saint-Louis à La Rochelle. Il avait été ordonné diacre en vue du sacerdoce par Mgr Georges Colomb, évêque du diocèse de La Rochelle, le 13 septembre 2020 en l’église Notre-Dame-des-Marais de Marans où il avait passé trois ans en paroisse. A l’issue de son ordination diaconale, il était parti servir dans la paroisse de Saint-Jean-d’Angély où il est jusqu’à ce jour. Le 12 juin, l’évêque lui communiquera officiellement sa prochaine paroisse.

Pour lui, « un prêtre, c’est celui qui donne sa vie à Dieu et aux autres ». en Charente-Maritime, il y a un véritable besoin de prêtres pour aller à la rencontre des gens, des catholiques, certes, mais également de tous ceux qui sont loin de l’Eglise : les périphéries, selon une expression chère au pape François. « C’est en allant rencontrer les gens que l’on peut susciter la foi. Et lorsque la foi est enracinée dans le familles, on peut avoir des vocations ».

Un diacre en vue du sacerdoce

Une semaine après l’ordination sacerdotale de Moïse, Mgr Colomb ordonnera diacre en vue du sacerdoce Rémi Delprat, un ancien volontaire des Missions étrangères de Paris au Japon qui connaît bien le diocèse de La Rochelle pour y être venu à chaque vacances en famille. La célébration se tiendra le samedi 19 juin à Notre-Dame de Royan à 10h30.

L’évêque de la Rochelle et Saintes avait célébré l’institution à l’acolytat de Rémi le dimanche 25 avril 2021 à Royan. En stage auprès du père Sermonfils Auguste, curé de Royan, Rémi a suivi sa formation au séminaire de Toulouse. Pendant leur cursus, les séminaristes sont d’abord « admis à poursuivre leur formation » en vue de devenir prêtre. Cette admission a souvent lieu lors de la 3ème année de séminaire.

Les années qui suivent, on célèbre l’institution au lectorat puis enfin l’institution à l’acolytat, c’est-à-dire le service de l’autel. Ce ministère de l’acolytat est donc un ministère « institué » (contrairement au ministère « ordonné ») et il s’agit de la dernière étape avant l’ordination diaconale et de l’ordination sacerdotale.

À découvrir aussi …