« Seigneur, je voudrais te dire merci pour cette année qui vient de passer, parce que, malgré les moments de peur, de doute, de découragement, de fatigue, de tristesse et de colère, j’ai appris tellement de choses…

J’ai appris que le confinement ouvre les portes de mon coeur bien au-delà des portes de mon petit appartement.

J’ai appris de nouvelles manières d’être en contact avec les personnes partout où elles sont.

J’ai appris qui sont les personnes importantes dans ma vie. Et j’ai appris à leur dire que je les aime,

que je les apprécie ou à leur dire simplement merci pour ce qu’elles m’apportent.

J’ai appris que l’écoute attentive et bienveillante fait du bien.

J’ai appris que j’ai 2 petites oreilles dans mon coeur qui marchent beaucoup mieux que mes vraies oreilles !

J’ai appris à regarder autour de moi et à faire attention aux personnes les plus fragiles.

J’ai appris que les poignées de main et les gestes de tendresse peuvent dire plus de choses que les mots.

J’ai appris que le sourire et l’humour sont très efficaces contre la peur et contre le désespoir.

J’ai appris que le psaume numéro 114 (numéro d’appel d’urgence pour les personnes sourdes)

Psaume 114 (numéro d’appel d’urgence pour les personnes sourdes)

1 J’aime le Seigneur :

il entend le cri de ma prière ;

2 il incline vers moi son oreille :

toute ma vie, je l’invoquerai.

3 J’étais pris dans les filets de la mort,

retenu dans les liens de l’abîme,

j’éprouvais la tristesse et l’angoisse ;

4 j’ai invoqué le nom du Seigneur :

« Seigneur, je t’en prie, délivre-moi ! »

5 Le Seigneur est justice et pitié,

notre Dieu est tendresse.

6 Le Seigneur défend les petits :

j’étais faible, il m’a sauvé.

7 Retrouve ton repos, mon âme,

car le Seigneur t’a fait du bien.

8 Il a sauvé mon âme de la mort,

gardé mes yeux des larmes

et mes pieds du faux pas.

9 Je marcherai en présence du Seigneur

sur la terre des vivants.

Psaume 15 (numéro d’appel d’urgence pour les personnes entendantes)

1 Garde-moi, mon Dieu :

j’ai fait de toi mon refuge.

2 J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !

Je n’ai pas d’autre bonheur que toi. »

3 Toutes les idoles du pays, ces dieux que j’aimais,

ne cessent d’étendre leurs ravages,

et l’on se rue à leur suite.

4 Je n’irai pas leur offrir le sang des sacrifices ;

leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

5 Seigneur, mon partage et ma coupe :

de toi dépend mon sort.

6 La part qui me revient fait mes délices ;

j’ai même le plus bel héritage !

7 Je bénis le Seigneur qui me conseille :

même la nuit mon coeur m’avertit.

8 Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;

il est à ma droite : je suis inébranlable.

9 Mon coeur exulte, mon âme est en fête,

ma chair elle-même repose en confiance :

10 tu ne peux m’abandonner à la mort

ni laisser ton ami voir la corruption.

11 Tu m’apprends le chemin de la vie :

devant ta face, débordement de joie !

A ta droite, éternité de délices !