« Trois questions à »… Pierre Diarra

Publié le 14 octobre 2020

Théologien et membre des Œuvres pontificales missionnaires, Pierre Diarra donne pendant la Semaine missionnaire mondiale une série de conférences sur Pauline Marie Jaricot (1799-1862) et les Œuvres pontificales missionnaires. Il était à l’Abbaye-aux-Dames le 13 octobre 2020 et sera à Saint-Jean-d’Angély, Royan et La Rochelle respectivement les 14, 15 et 16 octobre prochains.

C’est d’abord sur la figure de Pauline Jaricot que s’est penché Pierre Diarra lors de sa conférence. Cette fille de Lyon a donné l’impulsion à ce qui est devenu l’œuvre de la Propagation de la foi. Dans un message daté du 22 octobre 1972, le pape Paul VI lui attribue en effet « l’intuition, l’initiative et la méthode » de cette belle œuvre.

Pierre Diarra est ensuite revenu sur les trois autres œuvres pontificales missionnaires : l’Enfance missionnaire, fondée à Paris en 1843, l’œuvre de Saint-Pierre apôtre, fondée en 1889 à Caen, et l’Union pontificale missionnaire ; fondée à Parme (Italie) en 1916.

Le dimanche des missions, a également expliqué le théologien malien, a été institué en 1926 par la Congrégation des Rites, fixé à l’avant dernier dimanche du mois d’octobre de chaque année, comme journée de prière, de propagation missionnaire dans le monde entier et de partage financier. Son thème cette année est : « Me voici, envoie-moi ! ».