Quand les motards sont bénis

Publié le 7 avril 2014

Evènement exceptionnel samedi 5 avril 2014 à la concession Harley Davidson de La Rochelle – Lagord. Le père Patrick Bettoli y a béni une centaine d’amateurs de grosses deux roues motorisées.

« Que le Seigneur vous protège et vous garde. Au nom du père, du fils, du Saint Esprit, amen ! » Ces quelques mots, le père Patrick Bettoli les a prononcés souvent samedi 5 avril. Et même très souvent.

Crâne rasé, goupillon à la main, vêtu de son aube blanche, ce prêtre vicaire à La Rochelle a donné la bénédiction à une centaine d’amateurs de grosses cylindrées à deux roues venus à la concession Harley Davidson de La Rochelle – Lagord spécialement pour cet événement.

Une première en Charente-Maritime que l’on doit à Vincent Caruette. Avec sa femme Magalie, il pilote cette concession, la seule à représenter la mythique marque américaine dans le département.

« Tout a commencé lorsqu’un client est venu incognito parler moto avec nous, se souvient le concessionnaire. C’était le père Bettoli. Il souhaitait remplacer sa moto de l’époque par une Harley. De fil en aiguille, nous avons échangé sur de nombreux aspects de la moto, de la vie de tous les jours et de la religion. Puis nous avons imaginé organiser une bénédiction pour les clients motards. »

Un article dans le journal Sud Ouest, une invitation aux clients de la concession. Plus l’effet bouche à oreille : il n’en a pas fallu plus pour convaincre une centaine de mordus de la moto de toute la région. « Et pas que des propriétaires de Harley Davidson, tient à préciser Vincent Caruette. L’invitation s’adressait à tous les motards, quelle que soit leur moto. » Et quel que soit leur niveau de pratique religieuse…

« Stand bénédiction »

Samedi 5 avril à la concession Harley de Lagord, en file indienne, ils ont suivi le parcours fléché qui les a menés jusqu’au « stand bénédiction ». Sous un auvent aux couleurs de la concession, une petite table ronde avec un bénitier en argent et le livre des bénédictions. C’était là qu’officiait le père Bettoli, prêtre depuis une quinzaine d’années mais tout juste converti aux plaisirs de la Harley.

Croyant et catholique pratiquant, Denis Lebris se souviendra longtemps des quelques secondes qu’il a passées au stand en sa compagnie. « C’est la première fois que je reçois une bénédiction en tant que motard, car c’est la première fois qu’il y en a une organisée près de chez moi », se réjouit ce fanatique de Harley Davidson, fier de présenter une pièce polonaise à l’effigie de Jean-Paul II qu’il dit avoir toujours dans la poche.

Une bénédiction de motards ? L’événement ne s’est jamais produit en Charente-Maritime. Mais il existe ailleurs. Comme à Porcaro, dans le Morbihan. Depuis 1979, 25 000 à 30 000 motards viennent chaque année y recevoir la force de l’Esprit Saint.

« Je ne bénis pas les motos mais les motards », prévient le père Bettoli. Folklorique aux yeux de certains, l’acte se veut très sérieux. Et plein de sens. « Il aide les personnes à prendre conscience que le Seigneur les accompagne dans tous les moments de leur vie », résume le père Patrick.

Offre-t-il pour autant une protection contre les dangers de la route ? « Il ne s’agit pas d’une garantie sur facture contre les chutes ou les dangers, répond le prêtre avec humour. Mais je pense qu’il peut rappeler aux motards l’importance d’être vigilants pour eux-mêmes et pour les autres. Le Seigneur nous accompagne partout et il nous aime. C’est aussi pour cela qu’il nous demande d’être prudents. »

O.S.