Inauguration d’un vitrail représentant Marguerite Bourgeoys en l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Brouage

Publié le 30 octobre 2017

Pour célébrer le 350e anniversaire de la fondation de Montréal, Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, a procédé, à l’invitation du Comité du Mémorial de la Nouvelle France, à l’inauguration d’un vitrail représentant Marguerite Bourgeoys en l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Brouage  samedi 28 octobre.

 

Samedi 28 octobre 2017, Mgr Christian Lépine, archevêque de Montréal, a procédé, à l’invitation du Comité du Mémorial de la Nouvelle France,  à l’inauguration d’un vitrail représentant Marguerite Bourgeoys en l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Brouage.

La cérémonie s’inscrit dans le cadre du 375e anniversaire de la fondation de Montréal. Elle a eu lieu en présence de Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes, de Mgr Jean-Pierre Samoride, fondateur et animateur du Comité du Mémorial de la Nouvelle France et de M. Jean-Marie Petit, maire de Hiers-Brouage.
Conçu par le maître verrier Jean-François Bordenave, ce vitrail, offert par le Comité du Mémorial de la Nouvelle France, rend hommage à Marguerite Bourgeoys, considérée comme la co-fondatrice de Montréal avec Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve.
Née à Troyes en 1620, Marguerite Bourgeoys entre à 20 ans au couvent de la Congrégation NotreDame. Elle y fait la connaissance quelques années plus tard de Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, frère de la directrice de cette institution et futur co-fondateur de Ville-Marie (future Montréal). Cette rencontre va décider de l’avenir de Marguerite Bourgeoys : en 1653, celle-ci quitte Troyes et embarque à La Rochelle pour la Nouvelle France. Là-bas, en plus de s’occuper des affaires courantes de la colonie, elle est chargée d’instruire (école et catéchisme) les enfants des colons et des Amérindiens. Marguerite Bourgeoys est ainsi reconnue comme la première institutrice francophone du Canada. Elle y fera aussi édifier la chapelle Notre-Dame du Bon Secours et fondera la congrégation Notre-Dame. Marguerite Bourgeoys meurt en janvier 1700. Elle sera canonisée par le Pape Jean-Paul II en 1982.

Crédit photo : Yann LePerff