Découvrir et aimer le cœur de Jésus

Publié le 20 juillet 2020

Les catholiques ont une dévotion particulière au Sacré-Cœur de Jésus : le saint curé d’Ars, le bienheureux Charles de Foucauld ou encore la fondatrice des oblates du Cœur de Jésus, Louise-Thérèse de Montaignac, en ont été des témoins particuliers. Le 21 juillet 2020, c’est l’ancien recteur du sanctuaire de Paray-le-Monial, le Père Edouard Marot, qui vient en parler dans notre diocèse.

« Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour ». En 1675, alors qu’il lui est déjà apparue plusieurs fois, le Christ demande expressément à une religieuse Visitandine, la future sainte Marguerite-Marie Alacoque, de transmettre et de propager la dévotion à Son Cœur sacré.

Trois-cent-cinquante ans plus tard, le Père Marot, ancien recteur du sanctuaire de Paray-le-Monial, en Saône-et-Loire, cité du Sacré-Cœur de Jésus, témoigne du même amour. Lui aussi a reçu la mission de diffuser le plus largement possible l’amour du Sacré-Cœur de Jésus. Cet été, il vient dans notre diocèse ! Après avoir célébré une messe l’église Saint-Pierre de Marennes à 18h, il donnera dans cette même église une conférence à 20h30. « Si je parle du Sacré-Cœur de Jésus, c’est parce qu’il est vraiment venu me chercher », explique-t-il.

Celui qui a été missionné par l’ancien primat de Belgique, Mgr André Léonard, sera accompagné d’Alicia Beauvisage, une femme originaire d’un village au Salvador où était particulièrement vénéré le cœur de Jésus. Celle qui vit depuis plus de 45 ans en France et dont le père a été assassiné lorsqu’elle n’avait pas plus de 8 ans apportera son regard et sa très forte expérience. Le reste, c’est elle qui l’expliquera.

La soirée sera conclue par un temps d’adoration à partir de 21h30. Pour plus d’informations, veuillez contacter le presbytère au 05.46.85.03.86. Entrée libre (merci de vous munir d’un masque et de respecter une certaine distance pour vous protéger et protéger les autres du virus encore en circulation).