Célébration œcuménique pour les 500 ans de la Réforme

Publié le 6 juin 2017

Lundi 5 juin a eu lieu une célébration œcuménique pour les 500 ans de la Réforme  au Temple protestant de La Rochelle. Elle était présidée par Mgr Colomb et le pasteur Olivier Déaux, président du consistoire de Charente-Maritime, entourés par Mme le pasteur Marianne Seckel, en charge de la communauté du temple de La Rochelle et Mgr Jean-Pierre Samoride, chancelier de l’évêché.

 

Après le mot d’accueil,  Mme le pasteur Seckel a exposé à l’assistance l’histoire du temple : ancienne église des Récollets que Louis XIII avait appelés à La Rochelle après le siège de 1628, mené par Richelieu, et qui fut définitivement consacrée au culte réformé en 1798.

Mgr Samoride rappela que l’histoire des guerres de religion imposait aux chrétiens sinon de faire repentance pour des crimes passés, du moins de les déplorer sincèrement, et de renoncer à la violence, d’autant plus odieuse à Dieu dl’Association   (et aux hommes) qu’elle est perpétrée en son saint nom.

Mme le pasteur Seckel a invoqué la paix pour le cœur des fidèles des deux confessions, car les fidèles des deux confessions sont membres du même corps mystique : celui du Christ.

Mgr Colomb reprenant le thème de l’évangile du lundi de Pentecôte, celui de la vigne et des vignerons (Marc 12, 1-12) signala que, quoique chaque sarment soit différent des autres, et produise différemment, tous tiraient leur fécondité du cep et des racines « sans moi », sans être rattachés à moi, signale le Christ, « vous ne pouvez rien faire », coupé du cep le sarment se dessèche.

Le pasteur Déaux insista sur l’importance de nos actes et du sens que nous leur donnons. Vouloir porter du fruit c’est diffuser la Parole, c’est soulager son prochain, sans oublier que les fruits sont la conséquence de la grâce divine et jamais leur cause. La réflexion de Jésus « demeurez en moi comme je demeure en vous » stimula aussi sa réflexion : « Quel profond mystère que cette présence du Christ en nous ! Grâce au baptême, saint Paul le dit bien, nous devenons des hommes nouveaux ».

Mgr Colomb et le pasteur Déaux puis Mme le pasteur Seckel et Mgr Samoride, signèrent la « Déclaration commune de l’Eglise catholique et de l’Eglise protestante Unie à La Rochelle ».

Thaddée Grzesiak

Déclaration commune

Photo : Thaddée Grzesiak