Béatification de Pauline Jaricot

Publié le 29 mai 2020

Le 26 mai 2020, le Pape François a autorisé la publication du décret reconnaissant un premier miracle attribué à la vénérable Pauline Jaricot (1799-1862), laïque au charisme missionnaire exceptionnel

Le 26 mai 2020, le Pape François a autorisé la publication du décret reconnaissant un premier miracle attribué à la vénérable Pauline Jaricot (1799-1862), laïque au charisme missionnaire exceptionnel qui est notamment à l’origine du Rosaire Vivant et de l’Œuvre de la Propagation de la Foi, ouvrant la voie à sa béatification, dont la date sera connue prochainement.

À cette occasion, les Œuvres Pontificales Missionnaires mettent en ligne un site internet dédié à la découverte de leur fondatrice lyonnaise, “marquée très tôt par une volonté inouïe d’entreprendre” afin de ” stimuler l’amour de l’Eucharistie, la vie d’oraison et l’activité missionnaire de toute l’Église ” (Saint Jean-Paul II) : paulinejaricot.opm-france.org

L’occasion pour chacun de rencontrer la spiritualité de feu de cette femme étonnamment moderne qui ne cessa d’innover au service de l’évangélisation jusqu’aux extrémités de la terre !

Dans une interview publiée par le journal La Croix, Mgr Georges Colomb évêque de La Rochelle et directeur des OPM déclare:” Pauline Jaricot est un modèle extraordinaire pour les laïcs d’aujourd’hui ”

Qui est Pauline Jaricot ?

Connue dans le monde entier, Pauline-Marie Jaricot (1799-1862) est une femme hors norme. Jeune fille du 19ème siècle issue d’une famille de riches industriels lyonnais, elle connaît à 17 ans une conversion fulgurante. Elle consacre sa vie à Dieu par un vœu solennel dans la chapelle de la Vierge de Fourvière à Lyon. Elle entreprend de soulager les misères autour d’elle en multipliant les initiatives. Elle crée le Rosaire vivant, une chaine de prière qui existe encore.

L’œuvre

Mais elle veut surtout répandre l’Évangile dans le monde entier en soutenant les missions. Pour cela, elle fonde l’œuvre catholique de la Propagation de la foi, à l’origine des Œuvres Pontificales Missionnaires, dans laquelle chaque donateur doit trouver 10 autres donateurs et devient par là même, un acteur du premier réseau social missionnaire ! « La mère des missions » vient de voir son premier miracle reconnu par l’Église.