171 confirmations à La Rochelle et Saintes

Publié le 8 juin 2014

Evénement important pour l’Eglise catholique de Charente-Maritime. 171 jeunes et adultes ont reçu le sacrement de Confirmation dimanche 8 juin à La Rochelle et à Saintes.

Pour marquer l’aboutissement de la démarche diocésaine Baptisés, semeurs d’Evangile lancée en 2011, l’Eglise catholique de Charente-Maritime a organisé deux cérémonies diocésaines de confirmations à La Rochelle et Saintes le dimanche 8 juin 2014, jour de la Pentecôte. Un double évènement à l’occasion duquel 171 jeunes et adultes ont reçu le sacrement de Confirmation.

La première cérémonie s’est déroulée dans la matinée en la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle. Elle s’adressait à 63 confirmands du nord de la Charente-Maritime (doyennés de La Rochelle, la Plaine d’Aunis et Rochefort). La seconde, destinée à 108 confirmands du sud du département (doyennés de Saintes, Saint Jean d’Angély, Royan et Haute Saintonge), s’est tenue en la cathédrale Saint-Pierre de Saintes dans l’après-midi. Les deux cathédrales étaient combles pour cette occasion.

Selon le déroulement liturgique, les confirmands, leurs parrains et marraines, les diacres et prêtres du diocèse ont participé à la procession d’entrée (voir nos vidéos). Après la salutation de l’évêque, les chantiers de la démarche diocésaine ont été rappelés. L’aspersion de l’eau a ensuite fait la transition entre cette phase (rappel de l’engagement du baptême) et l’entrée effective dans la célébration eucharistique (préparation pénitentielle). Les lectures ont été celles de la solennité de la Pentecôte. Après l’homélie, la profession de foi et l’imposition des mains, les confirmands se sont avancés vers le chœur de la cathédrale, en procession, où ils ont été rejoints par leur parrain ou leur marraine.

A La Rochelle, ce sont Mgr Bernard Housset, évêque de La Rochelle et Saintes ; le père Jean-Pierre Samoride, vicaire général ; et le père François-Marie Marchand, doyen, qui ont concélébré le rite de la Confirmation. A Saintes, la cérémonie a été concélébrée par notre évêque, le vicaire général, ainsi que les pères Pascal-Grégoire Delage, Pierre Bigot, Jacques Sureau et Daniel Cassegrain, doyens. Tous avaient apporté une ampoule de saint-chrême contenant l’huile sainte utilisée pour la chrismation.

Entièrement dédié à “Baptisés, semeurs d’Evangile”, le numéro de juin du mensuel diocésain Eglise en Mission a été distribué aux personnes présentes, accompagné d’un journal La Croix du 8 juin, dont le dossier était consacré à l’Eglise catholique dans 10 ans. Une partie de ce dossier traitait de la perspective “Diocèse 2023 que notre diocèse a récemment engagé.

La démarche “Baptisés, semeurs d’Evangile” a été lancée par Mgr Bernard Housset, évêque de La Rochelle et Saintes, le 2 juin 2011, jour de l’Ascension. Elle invitait les catholiques de Charente-Maritime à faire des propositions concrètes pour faire évoluer l’Eglise. Six chantiers leur étaient proposés : renouveler les propositions de la foi. Redonner à Noël son sens évangélique. Préparer et célébrer le baptême des petits enfants. Préparer et célébrer le sacrement du mariage. Educ’Avenir 17 : éduquer, donner du sens et grandir en humanité. Et Diaconia 2013 : servons la fraternité.

L’originalité de cette démarche résidait dans sa pédagogie. Les participants étaient invités à constituer librement leur équipe (que ce soit en paroisse, au niveau d’un mouvement chrétien ou autre) et à choisir le ou les chantiers sur lesquels ils souhaitaient travailler.

Après avoir vécu “Baptisés, semeurs d’Evangile”, le diocèse s’engage progressivement dans une nouvelle dynamique appelée “Diocèse 2023”. Son objectif est d’imaginer l’organisation de l’Eglise diocésaine dans une dizaine d’années, ainsi que les nouvelles façons d’annoncer l’Evangile.

Vidéo de la procession d’entrée en la cathédrale de Saintes :

Vidéo de la procession de sortie en la cathédrale de Saintes :

Vidéo de la procession d’entrée en la cathédrale de La Rochelle :

 

Vidéo de la cérémonie complète à La Rochelle (environ 2 heures) :

Vidéo de la cérémonie complète à Saintes (environ 2 heures)  :


 Confirmation Pentecôte 2014

La confirmation, comme tout sacrement, est une présence, une lumière, un appel.

Une présence

Cette présence de l’Esprit Saint du Christ ressuscité, vous l’avez peu à peu découverte, à votre rythme. Ou bien vous en avez pris conscience par un déclic, subitement.

L’un de vous, dans les belles lettres que vous m’avez écrites, utilise la comparaison de la connexion d’un ordinateur ou d’un téléphone portable.

Le Christ est sans cesse présent par son Esprit Saint à toute personne. Encore faut-il se connecter sur Lui. C’est ce que le chrétien essaie de faire.

Ainsi le chrétien n’est jamais seul, il se sait toujours accompagné, dans les bons comme dans les mauvais moments. Il sait que Dieu ne l’abandonnera jamais.

Cette Présence Divine nous aime et nous estime pour toujours.

Je puis m’estimer moi-même de l’estime que Dieu me porte.

Je puis avoir confiance en moi, puisque Dieu me fait confiance.

Accueillir cette Présence de l’Esprit Saint, telle est notre foi chrétienne. Ne la réduisons pas à une morale, une petite morale humanitaire. Chaque confirmé est devenu le temple du Saint Esprit : ce n’est pas rien !

Une lumière

La présence du Saint Esprit éclaire notre vie, elle nous permet de lui donner sens.

Comparaison d’un vitrail vu de l’extérieur (on ne voit que de bouts de verre de couleur) et éclairé de l’intérieur : on voit la cohérence, la signification du vitrail. Ainsi, peu à peu, chacun, grâce à la lumière du Christ, intègre les petits bouts de sa vie. Sa vie prend forme.

Cette lumière aussi nous guide dans nos choix de vie, nos décisions, nos actions. Elle nous permet de discerner ce qui est le meilleur pour avancer sur le chemin de l’Evangile et vivre du bonheur du Christ.

Cette lumière, qui ne s’éteint pas, nous assure que le mal et la violence, en nous et autour de nous, n’auront pas le dernier mot. Ce sont le respect et la fraternité qui l’emporteront, même si le combat est rude, même si nos épreuves sont fortes.

Un Appel

A être témoin du Christ par la parole : si les chrétiens ne parlent pas du Christ, qui en parlera ? Si les chrétiens ne font pas connaitre le Christ, qui le fera connaitre ? En parler quand on en est capable. Sans prosélytisme, bien entendu, dans le respect de la liberté de conscience de chacun. En proposant la réponse du Christ aux questions que se posent les personnes en recherche spirituelle.

A être témoin du Christ par les actes, dans la vie courante. A l’exemple du pape, aujourd’hui même : il a invité dans sa maison le président palestinien et le président juif à une rencontre de prière. Non pas pour obtenir la paix de manière magique, mais pour que chacun prenne davantage ses responsabilités en faveur du processus de paix. Dieu agit par nous, par chacun de nous.

Le sacrement de confirmation nous appelle à être témoins du Christ avec les autres chrétiens, en Eglise. On n’est jamais chrétien tout seul. Le Saint Esprit compte sur chacun de vous.

Continuez, continuons ensemble d’accueillir sa présence, de nous laisser éclairer par sa Lumière, de répondre à son appel.

Amen.

+ Bernard Housset
Evêque de La Rochelle et Saintes

 


Quelques témoignages de confirmands à l’issue de la cérémonie

Nicolas, un adulte de Saujon

C’est un véritable bonheur. La cérémonie était très émouvante, j’en avais les larmes aux yeux par moments. C’était très impressionnant de voir tout ce monde autour de moi. C’était un grand moment de voir tous ces chrétiens rassemblés, qui priaient ensemble. Le Notre Père tous ensemble, presque la main dans la main, c’était très émouvant. Mon objectif maintenant est de me rapprocher encore du Seigneur et faire en sorte d’être digne du moment que j’ai vécu. Je vais parler du Seigneur autour de moi.

Clara, 15 ans, de Surgères

J’ai été particulièrement émue quand le père Sureau m’a mis les doigts sur le front. Pour moi être confirmée ça veut dire que c’est à moi de parler de la confirmation aux gens qui ne l’ont pas encore vécue. Je n’hésiterai pas à parler de ma foi à mes amis, à ma famille et aux gens que je rencontrerai.

Henriette, une adulte 

J’ai vécu cet évènement avec beaucoup d’émotion. Cela a été une grosse claque, c’est merveilleux. J’ai confirmé ma foi en Dieu et en même temps confirmé ma première démarche chrétienne qui était le baptême. Tout au long de ma vie, je me suis occupée de personnes : de petits avec l’éveil à la foi, des équipes liturgiques… c’était une évidence pour moi que de confirmer ma foi avec le recul et les connaissances que j’ai aujourd’hui. Maintenant que je suis confirmée, je vais continuer à faire ce que je faisais avant : m’occuper des équipes liturgiques, d’enfants, d’associations caritatives. Je vais essayer de rassembler un maximum de personnes pour leur montrer le chemin de Dieu.

Mathieu, 17 ans, de Surgères

Pour moi, le moment le plus fort est quand l’évêque m’a fait un signe de croix sur le front avec l’huile. Ça m’a beaucoup marqué. Pour moi, être confirmé, ça veut dire continuer le chemin de la vie vers Dieu sans s’arrêter, surtout partager ma foi avec des amis qui ne connaissent pas la vie chrétienne.

Thierry, le papa de Mathieu

C’est un moment très émouvant pour Mathieu comme pour sa sœur jumelle Lisa. Les voir faire tout ce parcours, ce chemin spirituel, et vivre ce temps fort à Saintes, c’était très plaisant et très émouvant. Mes enfants ont fait ce choix d’être confirmés en toute liberté, grâce à Mickaël (NDLR : le père Le Nezet, curé de Surgères) qui les a accompagnés depuis le départ. Ils ont été suivis par un groupe d’encadrants qui ont été très positifs. Maintenant que Mathieu et Lisa sont confirmés, j’espère qu’ils vont servir d’exemples pour leurs frères et sœurs et leurs amis.

Marie, 15 ans, de Saint-Jean-d’Angély

Cette cérémonie a été pour moi une source de joie et de bonheur. Je viens de faire un pas de plus dans la foi et je voudrais maintenant aider les jeunes à faire comme moi.

La marraine de Marie

Je trouve que les confirmations d’adultes sont bouleversantes car ce sont des pas volontaires dans la foi. J’ai été confirmée étant jeune et je suis admirative devant ces grands jeunes et adultes confirmés qui me font à nouveau cheminer dans la foi, reposer les questions fondamentales et réentendre l’appel de l’Esprit Saint. Des événements comme cette cérémonie diocésaine de confirmations font du bien à un diocèse : ils rassemblent, ils permettent de créer du lien. J’ai toujours beaucoup de joie à vivre ce type d’évènement : on voit des visages connus, on recrée des liens de fraternité. Ce sont des événements précieux à continuer de vivre.


 La PPH (Pastorale des Personnes Handicapées) présente à la confirmation de Saintes dimanche 8 juin 2014

Parmi tous les confirmands rassemblés à la cathédrale de Saintes : il y avait Bruno, Claudette, Gérard, Pascale, Patricia résidents à la MAS de Rochefort, qui se préparaient depuis septembre au sein du groupe de Parole dans l’établissement.

Simon, en équipe PPH à Cozes, a été baptisé et fait la première des communions à Pâques. Jean-Pierre, non-voyant, qui rejoint le groupe à la Guyarderie (maison des aveugles) à Saintes pour la messe, (accompagné à la cérémonie par 8 résidents en toute amitiés et solidarité) ont reçu, eux aussi, le sacrement de confirmation par notre évêque Bernard Housset ce 8 juin à la cathédrale de Saintes.

Beaucoup d’émotions, de joie, de partage et d’espérance se lisaient sur chaque visage tout au long de la préparation et jusqu’à cette magnifique cérémonie qui marquent la poursuite de leur mission de témoin et de vie en Christ renforcée par le sacrement de la confirmation, don de l’esprit Saint.

Leurs mots et expressions : « Très émouvant, beaucoup de monde, heureux(se), priant, que de bonheur, de la joie… »